Accueil Actualités Hennessy offre 36 chênes centenaires au chantier de Notre-Dame de Paris

Hennessy offre 36 chênes centenaires au chantier de Notre-Dame de Paris

©Alain Benoit

Auteur

Olivier
Sarazin

Date

12.10.2023

Partager

Ces arbres ont été prélevés dans la forêt que le négociant en cognac possède dans l’Allier. Ils serviront à la reconstruction de la flèche et des charpentes disparues dans l’incendie de la cathédrale le 15 avril 2019.

Dans un communiqué daté du 11 octobre 2023, la société Hennessy (le H du groupe LVMH) dit sa fierté de « participer à l’élan collectif de solidarité » pour la reconstruction de la toiture et de la flèche de la cathédrale Notre-Dame de Paris, ravagée par les flammes le 15 avril 2019. Le négociant en cognac annonce avoir offert 36 chênes centenaires à l’établissement public Rebâtir Notre-Dame de Paris, maître d’ouvrage du chantier de restauration.

Ces arbres ont été prélevés dans la forêt de Celle, que l’entreprise possède et exploite dans l’Allier. Hennessy indique avoir sollicité bien des experts forestiers pour « identifier, récolter et préparer ces bois, qui ont intégré la sélection des 1 200 chênes nécessaires à la restitution des charpentes de la flèche et des deux bras du transept de Notre-Dame ».

« S’engager pour la sauvegarde du patrimoine culturel universel en s’appuyant sur notre patrimoine naturel est un magnifique symbole », souligne Laurent Boillot, le président de la maison.

Hennessy - ©Alain Benoit

Ascension dans le ciel de Paris
Philippe Jost, président de l’établissement public Rebâtir Notre-Dame de Paris, tient quant à lui à remercier les nombreux mécènes : « Grâce à l’engagement de tous – donateurs, mécènes, architectes, ingénieurs, forestiers, charpentiers, etc. – la flèche, symbole du relèvement de la cathédrale, poursuit son ascension dans le ciel de Paris en même temps que l’échafaudage nécessaire à sa construction. Elle devrait atteindre son sommet, à 96 mètres de hauteur, d’ici la fin de l’année. Pour tous, c’est une vraie joie et un signe très visible de l’avancement du chantier vers la réouverture de Notre-Dame, le 8 décembre 2024. »

Premier acteur économique du négoce en Charente, Hennessy entretient un rapport privilégié avec le monde forestier et la tonnellerie. Sans chêne de qualité, où vieillissent et s’affinent les eaux-de-vie, le cognac ne serait pas ce spiritueux d’exception, exporté dans plus de 150 pays. L’entreprise gère un peu plus de 500 hectares de chênaies en France, a noué un partenariat avec l’ONF et s’est engagée à planter et restaurer 50 000 hectares de forêts dans le monde avant 2030.

Articles liés