Alors qu’on le croyait établi pour toujours dans ses terres chéries du Médoc, Jean Guyon, créateur des Domaines Rollan de By, a traversé la Gironde. Il présente le premier millésime de son Saint-Émilion grand cru, Château La Fleur Perey 2017. Découverte savoureuse.

Pour Jean Guyon, le vin a été longtemps un loisir, qu’il associait à la convivialité, comme la chasse ou la pêche avec les amis. Avant de devenir un défi. Comme grand amateur, cet architecte d’intérieur avait l’habitude de déguster. Il appréciait le vin, en parlait avec ses compagnons de table, mettait de jolis flacons dans sa cave, jusqu’au moment où il s’est demandé si il serait capable de faire lui-même un vin à la hauteur de ses goûts.
Pour relever ce défi, il a commencé en 1989 sur les 2 hectares de terres viticoles du Château Rollan de By, à Bégadan, un village situé la partie nord du Médoc, celle qui tout le monde ne connait pas, mais que les curieux apprécient pour ses paysages ruraux, rendus vivants par une polyculture et un élevage qui alternent avec la vigne.

De château en château

Six ans plus tard, l’aventure prit de l’ampleur avec l’acquisition d’une deuxième propriété, Château Haut Condissas. Puis vinrent s’ajouter Château Tour Seran (2000),Château La Clare (2001), Château La Rose de By (2011). L’année 2012 marqua un grand pas supplémentaire avec l’achat de Château Greysac, Château de By et Château du Monthil, portant la surface totale à 185 hectares.

Aujourd’hui, on déguste le premier millésime de Château Fleur Perey 2017, un Saint-Émilion grand cru, dernière acquisition de Jean Guyon et première incursion en Libournais, de l’autre côté de l’estuaire de la Gironde. C’est un vin ample et parfumé, à la bouche profonde, qui commence tout juste à s’exprimer. On apprécie la saveur intense qu’apportent les vieilles vignes (70 ans de moyenne). Le cabernet franc, particulièrement important avec 32% de l’encépagement à côté du merlot, ajoute des parfums et de la tenue à l’ensemble.

L’arrivée de Jean-Guyon à Saint-Émilion est aussi une jolie histoire d’hommes et de terroirs. En effet, c’est d’abord le maitre de chai des domaines Rollan de By, Jean-Luc Marteau, celui qui accompagne Jean Guyon depuis 1999 qui a commencé par acquérir une propriété, Château Tour Perey à Saint Sulpice de Faleyrens en 2011. En 2017, il s’associe à Jean Guyon pour acheter La Fleur Perey, voisin de Tour Perey (et de Château Monbousquet). Ensemble, il réunissent alors deux vignobles, couvrant 17 hectares, qui avaient appartenu pendant plusieurs décennies à la même famille avant d’être divisés. Château Tour Perey et La Fleur Perey sont ensemble entre les meilleures mains.