Le Grand Cercle des Vins de Bordeaux a organisé pour la première fois cette année, un concours de dégustation inter-écoles baptisé « le Cercle d’Or ». Jeudi 15 mai, au Château Bellefont-Belcier (Saint-Emilion), trois équipes de trois étudiants issus des clubs œnologiques de l’Inseec, de Kedge et du BTS Viti-Oeno de Blanquefort ont défendu leurs couleurs lors de la finale.

Le vin pour des étudiants ? Un monde d’initiés, qui rend peut être la première gorgée difficile à avaler. « Il y a 20 ans, on apprenait à boire du vin au sein de la sphère familiale, dans l’idée de la modération, du contrôle de soi mais aussi du plaisir de la découverte. Aujourd’hui, c’est à nous de proposer cette éducation. Le vin a un je ne sais quoi de mystérieux, d’inquiétant, nous sommes là pour décomplexer les jeunes dans leur apprentissage et démystifier le vin » souligne Alain Raynaud, président du Grand Cercle. Mais dans les écoles bordelaises, chacun a son petit club d’œnologie. Eux passent leurs week-end chez les viticulteurs, leur jeudis soirs en soirée dégustation. « On déguste toutes les semaines, des vins de vignerons, ceux qui travaillent la vigne, qui saignent pour sortir une pépite, on n’est pas des buveurs d’étiquettes… » avoue un étudiant de l’INSEEC, heureux challenger. Ils étaient 9 à avoir été sélectionnés par la commission « jeune » du Grand Cercle pour la finale du concours. « Nous intervenons maintenant depuis plusieurs années dans les associations œnologiques étudiantes. Nous sommes surpris d’entendre des questions de plus en plus pertinentes, un degré de connaissance assez élevé » explique Alexandra Robin, jeune viticultrice membre du Cercle.

Un concours en quatre étapes

Et pour initier les étudiants, le Cercle a proposé un concours en quatre épreuves : une carte avec 5 appellations bordelaises à replacer parmi les 63 existantes, une épreuve de caractérisation d’appellation (sur 5 échantillons), une épreuve, yeux bandés de reconnaissance vin blanc/vin rouge, et une épreuve d’assemblage, notée par le jury composé des membres du Cercle et d’Emmanuel de Saint Salvy, directeur de Bellefont-Belcier.

Et les gagnants sont…

Le prix a été décerné au trio de Kedge : Melvyn Le Brumant, Hubert de Castelbajac et Jean-Colin Milliard : « on venait comme outsiders, on fait des études dans la finance et le marketing. Du coup, on est surpris… mais très heureux. L’épreuve de l’assemblage nous a particulièrement intéressé ». Finesse, élégance, avec des notes empyreumatiques, commente Alain Raynaud sur leur échantillon, qui a fait la différence. Ils repartiront avec de quoi peaufiner leurs connaissances : des entrées pour la troisième édition de « Bordeaux Tasting » au Palais de la Bourse, organisé par Terre de vins, et 18 bouteilles offertes par le grand Cercle. L’apprentissage ne fait que commencer…

Bénédicte Chapard
Photo, de gauche à droite : Hubert de Castelbajac, Melvyn Le Brumant et Jean-Colin Milliard