Alain Marty fêtera jeudi prochain au Shangri-La Hotel la 500e soirée du Wine & Business Club avec des invités prestigieux comme Frédéric Mazzella, fondateur de BlaBlaCar, Jean-Louis Debré, président du Conseil Supérieur des Archives ou Cédric Villani, député de l’Essonne et candidat à la Mairie de Paris. L’occasion de revenir sur cette belle aventure née en 1991.

Le quinquagénaire catalan, petit fils de viticulteurs (de Maury) a fondé le Wine & Business Club après avoir créé une entreprise d’exportation de produits de luxe en Chine dont les vins et spiritueux. “C’était alors le premier club de chefs d’entreprises amateurs de vin, lancé avec une trentaine de membres, se souvient Alain Marty. Au bout de quatre ans, le Club en comptait une centaine qui se réunissaient à la résidence Maxim’s avenue Gabriel à Paris. Au début des années 2000, on était un millier d’adhérents. Le déclic a sans doute été la participation à une soirée du comte Alexandre de Lur Saluces, alors propriétaire du Château d’Yquem et de Serge Dassault qui a nous a donné quelques contacts”. L’invitation de personnalités comme Jean-Marie Messier (alors à La Générale des Eaux) et Jean Peyrelevade (du Crédit Lyonnais) a fait “décoller” les soirées ensuite organisées au Bristol, chez Le Doyen, puis au Shangri-La…

Le concept repose sur des passerelles informelles entre différents milieux influents et de grands noms du monde de l’économie, de la politique, de la communication, de la mode, du sport, et bien sûr du vin. La formule est restée la même : une conférence économique, une dégustation de vins en présence des vignerons, un débat avec des personnalités et un diner d’exception assorti de grandes bouteilles. Outre un droit d’entrée de 750 € HT par an, un membre peut choisir entre trois formules, de 5450 à 12 900 € HT.

Un réseau qui s’étend à l’international

Le réseau des clubs s’est vite étendu en province (à commencer par Reims aux Crayères) puis à l’étranger; il compte aujourd’hui 2500 membres. “Après le 16e club ouvert en novembre à Uriage-les-Bains (38), nous allons nous implanter en 2020 à Rennes et à Strasbourg et nous aurons ainsi terminé le tour des grandes villes de plus de 200 000 habitants. Il est également prévu un club à Lisbonne, Madrid puis Bruxelles, Londres, Düsseldorf et Milan car nous ciblons d’abord les villes européennes avant de s’attaquer à l’Asie et aux Etats-Unis”. Aujourd’hui, le “Wine” compte 16 clubs en France et en Europe avec l’ambition d’en afficher une cinquantaine d’ici cinq ans.

En 2002, Alain Marty avait écrit un livre “Ils vont tuer le vin français” dont les conclusions ont interpellé Alain Weill, à l’époque patron du groupe NextRadioTV. Il n’y avait pas d’émission de radio sur le vin – Alain Marty se voyait toujours opposé un refus à un tel projet. Qu’à cela ne tienne, Alain Weill lui avait proposé l’antenne de BFM Business pour lancer l’émission In Vino d’une heure le samedi midi, rediffusée le dimanche. En 2017, suite au rachat de BFM par Altice, In Vino part sur les ondes de Sud Radio dirigée par Patrick Roger. L’émission (à laquelle participe régulièrement Terre de Vins) passe à deux fois une demi-heure, toujours le week-end, “et elle gagne surtout en audience avec 1,8 million d’auditeurs par semaine contre 200 000 sur BFM” précise Alain Marty. Le chef d’entreprise a également créé en 2016 la société de production BtoB Radio TV qui propose chaque semaine des podcasts économiques et signe, chaque année depuis 2010, le Guide des vins du Wine & Business Club ; il publiera au 1er trimestre 2020,”LŒnotourisme et le Spiritourisme dans le monde” chez Eyrolles.