Seconde cave ouverte par Isabelle Strasser et son mari, cet établissement devrait rapidement occuper une place de choix dans le paysage parisien. Avec plusieurs domaines viticoles, des restaurants, la diversification familiale se poursuit.

Vous êtes ici au cœur du Saint-Germain-des-Prés mythique, celui de l’abbaye évidemment, mais aussi des cafés et brasseries célèbres. Les deux magots, le café de Flore, Lipp sont à deux pas. On entendrait presque encore les solos de trompette de Boris Vian s’échappant d’un caveau. Le quartier a certes perdu un peu de sa ferveur avant-gardiste mais n’en conserve pas moins un pouvoir d’attraction évident sur les Parisiens et les touristes en goguette qui espèrent y capter un peu de l’âme parisienne. En remontant vers Odéon, une boutique sobre interpelle. Sans chichis de l’extérieur, le décor joue la sobriété élégante avec pierre et bois. Dans ce qui fut pendant 18 ans la boutique du parfumeur Caron, d’autres notes aromatiques ont envahi les lieux. Elles rappellent évidemment la vallée du Rhône, car l’ADN du groupe créé par Isabelle Strasser et son mari s’écrit là-bas. Après plusieurs années d’expatriation au Brésil, Isabelle a en effet décidé de reprendre un domaine, elle qui avait toujours su qu’elle souhaitait travailler la terre. Un retour aux sources puisque sa famille comptait quelques viticulteurs… Voici comment naissait l’aventure avec la reprise du domaine de la Pousterle dans le Lubéron il y a 5 ans. Sortie de la coopérative, conversion au bio, arrachage et replantation notamment de chardonnay. Et comme si le destin l’encourageait dans cette voie, 2019 lui offre la possibilité de racheter un autre domaine, cette fois-ci à Châteauneuf-du-Pape. Une occasion rare qu’elle saisit. Renommé le domaine du Prieuré du Pape, de gros travaux sont là aussi engagés. Les vins produits se veulent d’un esprit plus moderne. Et la même année la Mère Germaine, le restaurant emblématique du village, cherche un repreneur. Passionnée de gastronomie, Isabelle saute une fois de plus le pas, avec la ferme intention d’en faire un établissement gastronomique. L’étoile Michelin arrivera dès janvier 2020 et un bistrot annexe type rôtisserie viendra compléter l’offre de restauration…

Un groupe en expansion

Petit à petit, c’est un véritable groupe auquel est en train de donner naissance Isabelle. Car parallèlement, elle se décide aussi à racheter une ancienne pizzeria en 2017 dans le merveilleux village de Lourmarin. C’est là qu’elle ouvrira finalement courant 2021 sa première cave, baptisée « Cave de la Mère Germaine ». Une expérience doublée dans la foulée par ce nouvel établissement parisien. « Ce n’est pas du tout un hasard car je suis parisienne. Ce quartier de Saint-Germain me parle, me rappelle mon enfance », s’enthousiasme Isabelle. « C’est en déambulant sur cette grande artère dans la période COVID que j’ai vu un grand nombre de boutiques disponibles ce qui n’est habituellement jamais le cas dans le quartier. J’ai donc décidé d’implanter ma nouvelle cave ici, sans même prendre conscience immédiatement qu’une cave de la Mère Germaine Boulevard Saint-Germain, ça fonctionnait plutôt bien ! ». Et si Antoine Petrus, Directeur Général du Groupe, apporte toutes ses connaissances pour la constitution du catalogue, notamment sur les jeunes vignerons prometteurs ou des régions comme le Languedoc, Isabelle et son mari s’investissent aussi totalement. « Mon mari est un vrai passionné de Bordeaux et a ainsi identifié de nombreux domaines intéressants. Je l’aide également, notamment sur les beaux domaines de la vallée du Rhône que je déguste souvent et que j’apprécie », renchérit Isabelle. Sans surprise, la cave de la Mère Germaine sera donc un point de ralliement évident pour tout amateur des vins rhodaniens, mais pas uniquement. Dans les 800 références, toutes les régions sont représentées à partir de 9€ pour un château de Bel ainsi que des vins étrangers (Autriche, Allemagne, Hongrie, Espagne, Italie, Australie…). Des pépites, des vignerons établis, quelques stars iconiques : Boudignon, Magnon, Pinard, Abbatucci, Burgaud, Mann, Dehours, Rostaing, Stefan, Breuer… Avec les animations qui vont progressivement être mises en place, nul doute que cette cave fera parler d’elle. Et n’hésitez pas sur place à jouer les Alice en passant de l’autre côté du miroir. Quelques fauteuils et des bouteilles de rêve vous y attendent…

Cave de la Mère Germaine
153 Boulevard Saint-Germain
75006 Paris
Ouverte tous les jours, de 11H à 19h30 du mardi au samedi, le dimanche de 11H à 18h30 et le lundi de 15h à 19h.
Livraison en moins de 2 heures dans Paris.