Olivier Bonville et son gendre Ferdinand Ruelle-Dudel ont décidé de lancer communément une maison de négoce baptisée Odyssée 319 avec la volonté d’associer haute qualité et audace.

Olivier Bonville représente la 4ème génération à la tête de la maison familiale champenoise Franck Bonville ancrée depuis plus d’un siècle au cœur de la Côte des Blancs dans le village d’Avize. Secondé par son gendre Ferdinand, Olivier est tourné vers l’avenir. Aujourd’hui jeune quinquagénaire, à une quinzaine d’années de la retraite, il sait que le moment est venu d’imaginer un nouveau projet. Car il faut bien 15 ans pour installer une nouvelle marque. Après de nombreuses réflexions au cours de la période de confinement, les deux hommes se sont donc mis d’accord pour que Ferdinand rachète la moitié des parts de la société de négoce qu’avait créé Olivier plusieurs années auparavant, et ce afin de lui donner un nouvel élan. La raison d’être de cette société était simple. Chaque année, le pressoir Bonville recevait quelques hectares de raisins en plus de ceux issus de la quinzaine d’hectares familiaux. « Ces raisins en provenance de la Côte des Blancs sont en grande partie travaillés par les équipes de Franck Bonville et appartiennent souvent à des membres de la famille qui ne sont pas vignerons », explique Ferdinand. « Les moûts qui étaient vendus aux grandes Maisons vont être ensuite conservés et utilisés pour un champagne 100% grand cru Blanc de Blancs d’une marque dédiée, Camille Bonville. Mais l’identité de cette marque ne s’est jamais véritablement imposée et nous avons donc décider de repenser totalement cette activité de négoce, en imaginant un univers différent et plus large », poursuit Ferdinand.

Un voyage d’Avize vers toute la Champagne

C’est ainsi qu’est née la nouvelle gamme Odyssée 319. Un nom qui sonne comme un roman de Jules Verne, c’est d’ailleurs l’une des sources d’inspiration des 2 hommes. 319, c’est bien sûr le nombre de villages de Champagne dans l’appellation. Un terrain de jeu infini auquel ces Phileas Fogg des temps modernes ont décidé de se confronter. Et avant d’aller explorer toute la diversité des terroirs champenois, c’est le cru même d’Avize qu’ils ont décidé de révéler. On retrouve donc un Brut Blanc de Blancs grand cru, hommage au terroir d’Avize, avec un caractère frais et ciselé, très bien défini. Et puis, 2 cuvées plus joueuses appelées Jour 1 Le Levant et Jour 2 le Couchant. L’idée ? « Montrer que le voyage peut commencer à travers un même cru » se réjouit Ferdinand. « Nous avons donc isolé respectivement des parcelles au sud et au nord du village pour façonner deux profils bien distincts de Blanc de Blancs grand cru d’Avize. Le premier plus généreux, charmeur avec une belle ampleur en bouche quand le second rappelle davantage la tonicité et la fraîcheur du cru ». Mais Odyssée, c’est aussi un challenge pour Olivier et Ferdinand qui n’ont jamais vinifié autre chose que du chardonnay sur Avize. Direction donc Ambonnay pour s’essayer au pinot noir et donner naissance à une cuvée brut rosé grand cru. « Nous sommes allés aussi plus loin, à Belval-sous-Châtillon où nous avons noué un partenariat avec David Faivre dont nous apprécions beaucoup le travail. Nous avons acheté ses raisins que nous avons vinifiés. Et pour être totalement transparent, nous avons indiqué leur provenance sur une carte qui orne en grand l’étiquette de la cuvée », explique Ferdinand. A l’avenir, cette cuvée évoluera au gré des rencontres, des envies de collaboration, des explorations d’autres terroirs. Un terrain de jeu incroyable, avec le même professionnalisme qui a fait la réputation des champagnes Franck Bonville mais « peut-être avec un côté plus expérimental, plus cousu main » comme le résume Ferdinand. Un projet enthousiasmant à suivre sur les prochaines années.