Rendez-vous à côté du canal Saint-Martin pour chasser la panthère de la cuvée Solal, présentée par Benjamin Gutmann.
Rendez-vous à côté du canal Saint-Martin pour chasser la panthère de la cuvée Solal, présentée par Benjamin Gutmann.

Rendez-vous ce samedi 7 décembre à Paris pour un atelier street art animé par la designer. Caroline Desnoëttes signe l’étiquette de la cuvée Solal du château bordelais, racheté en 2016 par la famille Gutmann.

C’est à Paris, dans ses bureaux rue du Faubourg du Temple, que le Château Jouvente va dévoiler ce samedi 7 décembre sa nouvelle cuvée Solal, millésime 2016. Un lieu confidentiel (mais ouvert ce jour-là au grand public) pour une cuvée tout aussi confidentielle : moins de 2500 bouteilles que les acheteurs pourront faire signer sur place par l’artiste Caroline Desnoëttes.

Peintre, designer et auteure de livres pour enfants explorant l’art, Caroline Desnoëttes avait déjà exposé en 2018 au Château Jouvente, à Illats, dans le vignoble bordelais des Graves. “C’était notre premier grand évènement culture”», se souvient Benjamin Gutmann, entre Paris et Bordeaux depuis que son père, David Gutmann, a acheté en 2016 le domaine de 8,7 hectares, sur un “véritable coup de cœur”.

Caroline Desnoëttes a donc tout naturellement illustré l’étiquette de la cuvée Solal, la première grande cuvée signée par la famille Gutmann, en plus des deux vins rouges et du vin blanc du château. “Nous avons eu la chance de reprendre une propriété avec des vins de qualité, qui ne demandaient qu’à être mieux connus”. Le Château Jouvente a de fait conservé le savoir-faire de l’équipe technique, avec Olivier Bernadet (propriétaire du Château Roumieu, à Barsac) à sa tête depuis plus de 30 ans.

Des nus, du vin : de la rondeur

La collaboration avec Caroline Desnoëttes marque l’envie de faire du château bordelais un lieu animé de rencontres artistiques et culturelles. Lors des dernières portes ouvertes dans l’appellation des Graves, le Château Jouvente s’était fait remarquer avec un spectacle équestre. Du 14 décembre au 3 janvier 2020, le domaine expose les nus du photographe Bernard Sengayrac, joliment rassemblés sous le titre “De la Rondeur”. En avril, c’est le photographe Thibaut Plaire qui accrochera ses portraits de vendangeurs.

Pour l’heure, samedi 7 décembre à Paris, les visiteurs pourront participer à un atelier de street art avec Caroline Desnoëttes, pour refaire au pochoir la panthère dorée qui orne l’étiquette de la cuvée Solal. Un animal puissant et élégant, qui symbolise parfaitement nos vins, résume Benjamin Gutmann. Pour la petite histoire, la cuvée du Château Jouvente changera de nom à chaque millésime, en l’honneur de chacun des petits-enfants de David Gutmann. Solal pour le millésime 2016, Noam pour 2018 et Elias pour 2019. Pour garder à l’œil ce vin taillé pour la garde (avec un merlot dominant mais 20 % de petit verdot), il faudra donc pister la panthère.

Lancement de la Cuvée Solal
Samedi 7 décembre au 18Vin
18-20 rue du Faubourg du Temple, à Paris (15h-20h)
Inscription au 06 72 31 45 81
Cuvée Solal 2016, Château Jouvente : 35 euros.

Voir et visiter
Exposition photographique « De la rondeur », du 14 décembre au 3 janvier 2020 au Château Jouvente, à Illats (33).

Ci-dessous : la panthère au pochoir, sous la patte de Caroline Desnoëttes.