Accueil Actualités Le tout premier article sur la filière vin écrit par une intelligence artificielle est paru !

Le tout premier article sur la filière vin écrit par une intelligence artificielle est paru !

Auteur

Yves
Tesson

Date

13.01.2023

Partager

Les journalistes du vin peuvent trembler, leur fin est peut-être proche ! Jane Anson, journaliste et dégustatrice britannique, célèbre auteure du livre « Inside Bordeaux », vient de publier sur son site, en collaboration avec Simon Pavitt, le tout premier article portant sur la filière vin écrit par une intelligence artificielle, en l’occurrence le programme ChatGPT.

Alors que les premiers articles écrits par des Intelligence artificielles commencent à sortir, Jane Anson a cherché à savoir si cette technologie, et en particulier le programme ChatGPT lancé par le laboratoire de recherche sur l’IA de San Francisco fondé par Sam Altman et Elon Musk, avait déjà permis de produire des articles sur le vin. Elle s’est aperçue que si certains chercheurs s’étaient amusés à développer des programmes en mesure de rédiger des critiques de vins crédibles, on n’avait jamais encore demandé à une intelligence artificielle de livrer une analyse sur la filière vin.

Jane Anson est donc allée interroger Simon Pavitt du London Technology Club, qui lui a rendu un article sur l’impact que pourrait avoir cette nouvelle technologie sur la filière. A sa grande surprise, elle a découvert à la fin de l’article, que le véritable auteur était l’IA ChatGPT elle-même ! Elle tenait ainsi entre ses mains le tout premier article sur le vin produit par une Intelligence artificielle, qu’elle s’est empressée de publier sur son site. « L’écriture de cet article n’a pris qu’une heure de temps à Simon Pavitt, là où il aurait fallu environ deux jours de recherche pour ce type de sujet. 90 % du travail est fait par le programme. On se contente de poser des questions à l’ordinateur puis de faire quelques rectifications de manière à ce que le discours s’enchaîne de manière plus fluide. L’image qui l’illustre est également issue de cette technique. »

Lorsqu’on lit l’article, on est surpris par la pertinence du propos. Ce qui est piquant, c’est que l’Intelligence artificielle souligne elle-même les risques qu’elle pourrait faire encourir à la profession. « L’une des inquiétudes concerne les sommeliers humains, qui à force de s’appuyer sur la technologie pourraient perdre une part de leur expertise et de leur savoir. » Or, « sans leur expertise, et leur créativité, l’industrie pourrait devenir plus standardisée et moins intéressante pour les consommateurs. »

Notons toutefois que les journalistes garderont un rôle, qui ne sera plus dans le développement des argumentaires, mais dans leur capacité à poser les bonnes questions, les plus pertinentes ou les plus originales… On se console comme on peut ! Et pour ceux qui voudraient s’essayer à ce nouveau métier, ils peuvent accéder à l’outil sur ce lien : https://openai.com/blog/chatgpt/

Pour lire l’article rédigé par l’IA et publié sur le site de Jane Anson cliquez ici.