Le syndicat des vignerons indépendants d’Alsace s’apprête à ouvrir un espace au cœur de Strasbourg : enfin une ambassade des vins d’Alsace dans la ville qui abrite le Parlement européen.

Pour les amateurs de vins, la capitale de l’Alsace, c’est Colmar. Située plus ou moins au centre du vignoble, Colmar est la ville à partir de laquelle il est le plus facile de rayonner dans les vignes. Mais pour ceux qui connaissent mal la région, pour l’ensemble des Européens, pour ceux qui ne circulent qu’en TGV direct, la grande ville d’Alsace est Strasbourg. Et dans cette grande ville, siège du Conseil de l’Europe et du Parlement européen, il n’y a pas d’ambassade des vins d’Alsace. Pas d’ambassade officielle, s’entend, car les restaurants, wistubs bien fournis y sont légion, sans parler des cavistes comme Au Millésime, Vino Strada ou Terres à vin.

La Neubau au cœur de Strasbourg

Cela faisait deux ans qu’ils en parlaient, les vignerons d’Alsace regroupés au sein du Synvira, syndicat des vignerons indépendants d’Alsace. Ils souhaitaient reproduire en ville l’ambiance de leurs caveaux en ouvrant un lieu de promotion et de vente, où tout le monde pourrait découvrir leurs vins, mais aussi leur métier et leurs terroirs. Pour le 50 è anniversaire de leur syndicat, ils ont conclu un accord avec la Chambre de Commerce et d’Industrie d’Alsace, pour s’installer dans leurs locaux de La Neubau , place Gutenberg, au cœur du Strasbourg historique. C’est un des bâtiments les plus anciens en pierre de taille de la ville, conçu dès le 16è siècle comme le centre des affaires de la ville, siège des corporations. L’hôtel consulaire La Neubau reprend ainsi une vocation commerciale 242 années après que les corporations l’ont déserté.

On sait que l’histoire du commerce à Strasbourg est historiquement liée au commerce des vins d’Alsace. La corporation des « Gourmets », mise en place dès le 13è siècle à Strasbourg, organisait le commerce du vin, produit d’exportation majeur à l’époque de la création du bâtiment en 1585. Les Vignerons indépendants d’Alsace ont pleinement conscience de l’héritage qu’ils reçoivent de la Chambre de Commerce et d’Industrie d’Alsace, qui mêle patrimoine, activité économique et histoire politique. Le SYNVIRA souhaite « conserver l’esprit hautement symbolique de l’édifice tout en lui redonnant un véritable dynamisme commercial ».

Une vitrine pour les vignerons alsaciens

Les vignerons indépendants d’Alsace ont des objectifs ambitieux : transformer un bâtiment administratif en vitrine pour les vignerons alsaciens, aménager un lieu marchand dans un site historique, créer un lieu de rencontre et d’échange entre les professionnels et le grand public. Ils souhaitent en effet permettre la découverte des terroirs et des produits à ceux qui n’ont pas le temps ou l’envie de se déplacer jusqu’aux caveaux des vignerons. Pour cela, les vignerons viendront à tour de rôle animer les lieux en apportant le concept d’accueil et de vente qui a fait ses preuves chez les vignerons : la chaleur des caveaux de la route de vins en ville. On pourra déguster, converser avec les producteurs, découvrir des accords vins-mets avant d’acheter – ou pas. Une boutique en ligne complètera l’offre avec un service d’expédition pour les voyageurs sans bagage.

Les produits à la vente seront les vins des vignerons alsaciens, issus directement de leurs exploitations, mais le projet comporte aussi un aspect culturel. La découverte du patrimoine historique et gastronomique est au programme, de même que la démonstration de l’engagement en faveur d’une viticulture respectueuse de l’environnement, puisque tous les producteurs sont engagés dans une démarche environnementale. L’ouverture était rêvée pour les marchés de Noël. Elle est désormais prévue dans le courant de 2022.