Avec un parcours contre-la-montre entre Libourne et Saint-Émilion, Bordeaux est à l’honneur pour l’avant-dernière étape du Tour de France. Le paysage de vignes est assuré à 100 %.

Le 15 juillet, les coureurs auront déjà traversé largement le vignoble bordelais, Cadillac, La Sauve, Créon, Saint-Quentin-de-Baron, Génissac, etc. venant de Mourenx pour terminer leur journée à Libourne. De cette ville de Gironde à Saint-Émilion, le Tour de France va traverser des paysages de rêve pour l’amateur de vin. Et comme il s’agit d’un contre-la-montre individuel, les coureurs ne seront pas groupés et il y aura largement le temps de profiter des 30,8 km de paysages. Les cyclistes se dirigeront vers le nord-est en direction de Pomerol, ils traverseront la Barbanne, qui sépare les appellations Pomerol et Lalande-de-Pomerol pour pédaler dans un des plus beaux vignobles du Bordelais, avec ses courbes et ses collines : Lalande-de-Pomerol, Lussac-Saint-Émilion, Montagne-Saint-Émilion réjouiront les yeux avant le retour vers l’ouest à Pomerol et finalement la longue ligne droite bordée de châteaux fameux qui mène à la cité médiévale de Saint-Émilion. Dès 1999, son paysage viticole a été inscrit au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’Unesco.

Maillots Jaunes en Bordelais
Le Bordelais abrite des souvenirs importants pour les amateurs de course cycliste, car les contre-la-montre de fin de Tour ont souvent vocation à décider de l’attribution définitive du maillot jaune. En 2010, le chrono Bordeaux-Pauillac, sur l’autre rive de la Garonne, avait fait gagner le Suisse Fabian Cancellera devant l’Allemand Tony Martin. En 1957, Libourne avait consacré la domination de Jacques Anquetil quand le Normand, déjà habillé de jaune, s’était imposé dans un contre-la-montre pluvieux et venteux. Deux jours plus tard, ce cycliste de légende gagnait le premier de ses cinq Tours.

À Libourne, ville d’arrivée et de départ
Les quais de Libourne s’animeront avec « La Confluence fête le Tour » sur les quais où se rejoignent la Dordogne et l’Isle. Food-trucks, bars à vins, animations et ateliers écologiques accueilleront les amateurs gourmands, mais aussi les familles avec enfants.
Libourne est une des quatre villes étapes qui a l’honneur de recevoir un fan park avec de nombreuses animations et démonstrations gratuites sur le quai du Priourat. Des stands de vente proposeront au verre des blancs, des rosés, des clairets de Bordeaux, bordeaux supérieurs, cadillacs, côtes-de-bordeaux, entre-deux-mers et même les rares graves-de-vayres… : au moins 50 références.

Animations du 14 au 18 juillet
De son côté, « L’Instant Saint-Émilion–Pomerol–Fronsac », une opération créée en 2020 pour soutenir les cavistes et restaurateurs, se concentre cette année dans les établissements de Libourne, Saint-Émilion et leurs alentours pour fêter le passage du Tour de France du 14 au 18 juillet 2021. Consultez le site pour découvrir les dégustations gratuites qui sont proposées au Cloitre des Cordeliers, chez Le Marchand de Soif et bien d’autres adresses, en présence des vignerons et des négociants du cru.
Découvrez le bar à vins de Saint-Émilion et son espace détente au cœur de la cité, dans le jardin de la Salle des Dominicains ! Profitez d’un moment de paix pour déguster un verre de vin, allongé dans une chaise-longue tout en écoutant de la musique… Une pause que vous envieraient sans doute bien des compétiteurs.

Portes et chais ouverts dans les châteaux
Des dizaines de châteaux ouvrent leurs portes et proposent des visites, avec, en plus du vin, des thèmes mis en avant, comme l’histoire, l’agriculture biologique, l’architecture ou la musique. C’est l’occasion de découvrir le lieu où fût signée la reddition des Anglais à l’issue de la bataille de Castillon en 1453, au château de Pressac (Saint-Émilion), ou d’apercevoir Pomerol et Saint-Émilion avec un point de vue unique depuis la terrasse du château Tournefeuille (Lalande-de-Pomerol).

L’an dernier, le Tour de France était regardé par 1 million d’utilisateurs de l’application mobile parallèlement à la diffusion en direct sur 60 chaînes dans 190 pays. Parions que ce week-end, les millions de spectateurs, avec ou sans écran, auront les yeux rivés sur les vignes du Bordelais, pour voir si le Slovène Tadej Pogačar renouvellera son exploit de l’an dernier. En 2020, il était le plus jeune vainqueur du Tour à l’âge de 20 ans, le premier à rattraper l’exploit du Français Henri Cornet en 1904.