Photo: C. L'hôte
Photo: C. L'hôte

Lundi 25 octobre, les 48 états membres de l’organisation internationale de la vigne et du vin ont validé le choix de Dijon comme nouveau siège. L’« ONU du vin » va définitivement quitter ses locaux parisiens.

Un vote à l’unanimité. Lors d’une assemblée générale extraordinaire, lundi 25 octobre à Dijon, les 48 États membres de l’OIV (Organisation Internationale de la Vigne et du vin) ont choisi la capitale de Bourgogne pour futur siège. Une décision accueillie par des applaudissements nourris, et par le sourire des représentants français. François Rebsamen, maire de Dijon, a savouré le moment. « I had a dream : que l’OIV s’installe à Dijon », a lâché l’édile face à l’assemblée. Il « n’hésite pas à qualifier cette décision d’historique».

Des locaux prêts « au printemps 2024 »

À ses côtés, Jean-Baptiste Lemoyne a justifié ce choix au nom de l’État français, qui a proposé Dijon alors que Bordeaux et Reims étaient également candidates. « C’était avant tout un très bon dossier. On a vite eu 35-40 pays convaincus», a dévoilé le secrétaire d’État au Tourisme. L’OIV, parfois surnommée « ONU du vin », siégera à l’avenir à l’hôtel Bouchu d’Esterno, monument historique agrémenté de jardins en plein centre de Dijon. «Cela représente plus du triple de surface par rapport aux locaux parisiens actuels», assure François Rebsamen, qui estime que la livraison des locaux rénovés aura lieu « d’ici le printemps 2024 ».

1000 experts associés

Le président de l’OIV, Luigi Moio, estime que ce choix « offrira la stabilité dont l’organisation a besoin » et insiste sur l’« écosystème favorable » qui attend l’OIV à Dijon. « Les principales institutions scientifiques et universitaires françaises y sont représentées : l’Institut français du vin, l’Institut national de recherche agronomique, mais aussi l’Université, qui comprend la seule chaire Unesco dédiée au vin ». L’OIV quitte ainsi ses locaux du 8e arrondissement de Paris, jugés inadaptés et exigus.

Avec près de 1000 experts associés, l’OIV est la référence internationale dans les secteurs de la viticulture et de l’œnologie. L’organisation coordonne des travaux de recherches internationaux et travaille à la consolidation de références communes, en particulier les normes analytiques.

Bienvenue au Texas

L’État du Texas, aux USA, est devenu officiellement membre observateur de l’OIV lors de cette assemblée du 25 octobre.