(photo : Michaël Boudot)
(photo : Michaël Boudot)

Françoise Feuillat‑Juillot a été rejointe en 2016 par sa fille Camille à la tête de ce domaine familial d’une quinzaine d’hectares. Elles produisent ensemble des Montagny d’une belle intensité et de caractère.

L’appel de la Bourgogne est bien souvent plus fort que tout quand on est né à l’ombre des vignes. Françoise Feuillat‑Juillot a connu cette trajectoire il y a quelques années. C’est aussi le chemin emprunté en 2016 par sa fille Camille après plusieurs expériences notamment en Napa Valley (Californie). S’en est suivie une réorganisation du domaine. Difficile le travail « mère-fille » ? Pas le moins du monde, à entendre les deux femmes : « Camille m’apporte son dynamisme, ses idées. Elle est réfléchie et cela permet de nous poser pour discuter et prendre les bonnes décisions », explique Françoise Feuillat‑Juillot. Des décisions auxquelles est associé le compagnon de Françoise, Philippe Bonne. Une équipe familiale qui conduit ce domaine d’une quinzaine d’hectares, dont 13 en premiers crus, parmi les références de cette appellation, 100% blanche, du sud de la Côte-chalonnaise. La culture est « très raisonnée » avec notamment l’abandon des herbicides depuis plusieurs années, une maitrise stricte des rendements, etc.
L’une des nouvelles orientations marquantes a été la création d’une cuvée originale vinifiée et élevée en jarre. Le premier millésime 2017 a bluffé les deux vigneronnes par sa pureté aromatique. L’approche a été reconduite cette année.

Quelques cuvées dégustées sur le stand :

Montragny cuvée Camille 2017
La cuvée – un appel du pied peut-être ? – a été créée par Françoise Feuillat‑Juillot en 2013. Elle est issue de deux parcelles de jeunes vignes et donne un chardonnay flatteur et sur le fruit.

Montagny premier cru Les Grappes d’Or 2017

Six parcelles sont assemblées pour faire naître une cuvée très harmonieuse et d’une belle longueur. La suavité naturelle des Montagny et équilibrée par une élégante touche de fraîcheur. Une partie est vinifiée et élevée en fût de chêne.

Montagny premier cru Les Coères 2016
L’un des premiers crus les plus emblématique de l’appellation, exposé sud-est, sur un sol argilo-calcaire. Le domaine y dispose de vieilles vignes (70 à 90 ans). La cuvée fait preuve d’un grand raffinement aromatique sur des notes poudrées, safranées. La matière en bouche est exceptionnellement concentrée et tapisse tout le palais de sa texture de satin. Sur le même terroir le domaine produit aussi la cuvée Victor produite à partir de vignes centenaires : un vin très dense et destiné à la longue garde.