Le château du Chatelard, propriété du groupe Duboeuf, sera présent pour la troisième fois à Lyon Tasting ces 9 et 10 octobre au Palais de la Bourse de Lyon. Faites un tour virtuel au domaine avant de déguster ses cuvées lors de l’événement.

Situé à Lancié, le Château du Chatelard s’adosse à une longue histoire. Datant du 12è siècle, ce sont les moines de Tournus qui ont forgé ses pratiques viticoles, ainsi que la colline du Chatelard, artificielle et constituée de sols argilo-calcaire, relayées par plusieurs familles locales et bourguignonnes au fil des ans.

La cave actuelle date quant à elle des années 50 et est majoritairement constituée de cuves en béton émaillé et de quelques cuves inox.

Sans compter les fûts, afin de respecter la tradition beaujolaise et bourguignonne des vins du domaine.

La cave est aujourd’hui dirigée par Aurélien Duboeuf, ainsi que la direction de la vigne, en collaboration avec un responsable d’exploitation d’un autre domaine appartenant au groupe.

Les étiquettes des cuvées témoignent de cet attachement au passé, avec l’emblème stylisé de la Baronne du Chatelard (ornement sculptural du château), ainsi que la tête de lion encadrée par des raisins et des fleurs, symbolisant la force du renouveau et faisant écho au blason de la ville de Lyon.

Un domaine en transition

Bien que propriété du groupe Duboeuf depuis une dizaine d’années, le Château conserve une certaine autonomie.
Marketing, commercial et communication reste dans le domaine, gérés par Charline Denis.

Par ailleurs, les 28 hectares de vignes que comptent le château sont actuellement conduits en lutte raisonnée, avec l’objectif d’une transition vers la bio, à une échelle d’environ cinq ans.
Au chai, Aurélie de Vermont, précédente œnologue attachée au château, pratiquait le moins de filtration possible pour ne pas dénaturer le vin.

Des cuvées de garde et des cuvées de plaisir immédiat

Le château s’inscrit dans l’identité beaujolaise au travers de toutes ses cuvées.
Des primeurs aux crus, l’ensemble des cuvées exprime chacune l’unicité de leurs terroirs.
Seuls les Beaujolais Nouveaux font l’objet d’une macération semi-carbonique.

Les Beaujolais Villages et les Fleurie sont égrappés et ont des macérations plutôt longues, mais de passage en fûts, l’idée étant de conserver le fruit croquant et le soyeux.

Le Fleurie « Les Vieux granits », issus d’arènes de granit rose, présenté à Lyon Tasting sur le millésime 2020, se distingue par sa souplesse, son élégance et ses arômes de fruits noirs.

Le Morgon « Les Roches » 2018, millésime solaire également issu de deux hectares de granite et gneiss assemblés, a été élevé en fût pour 40% de sa récolte. S’il est prêt dès maintenant, il pourra être attendu encore deux ou trois ans, où son profil charpenté agrémenté de fruits noirs et de notes de zan s’exprimera pleinement.

Vous pourrez enfin déguster le Beaujolais Blanc en 2019, ayant grandi sur des sols argilo-calcaires et granitiques. Malgré le gel qui a frappé cette année, les raisins survivants sur la commune de Lancié (vignes autour du château), ont donné une cuvée à la fois fraîche et ronde, révélée par un élevage en cuve inox et en fût.

Rendez-vous samedi et dimanche à Lyon Tasting !

Samedi 9 et dimanche 10 octobre 2021
Samedi : 11h-19h*
Dimanche : 11h-18h*
*Fermeture des portes 45 minutes avant la fin des sessions.
Palais de la Bourse – Lyon 2ème arrdt

Billetterie Weezevent