Propriété de la famille Albada Jelgersma, le Château du Tertre passe entre les mains d’une société d’assurances et sera exploité par la famille Helfrich, propriétaire des Grands Chais de France.

Après 18 ans l’aventure se termine entre le cinquième Grand Cru Classé margalais 1855 et la famille hollandaise Albada Jelgersma, également en charge du Château Giscours qui se situe à quelques encablures. La raison de cette vente est d’ailleurs à rapprocher de la proximité de ces deux crus. “Force est constater la difficulté de créer une synergie entre deux crus classés d’une même appellation à la fois si proches géographiquement et tellement différents”, peut-on lire dans le communiqué de AJ Domaines (Albada Jelgersma Family Wine Properties).

Le Château du Tertre compte 80 hectares sur un promontoire de graves et demeure le Grand Cru Classé de Margaux le plus éloigné de l’estuaire. “C’est un domaine au potentiel magnifique, la famille Albada Jelgersma souhaite qu’il puisse désormais voler de ses propres ailes, pour son bien et celui de ses équipes, c’est une nouvelle page qui s’écrit”, souligne Alexander van Beek, le directeur général des propriétés de la famille dont le domaine Caiarossa en Toscane.

Le nouvel exploitant du Château du Tertre, la famille Helfrich, est un acteur majeur du marché du vin en France, à la tête du groupe Les Grands Chais de France qui pèse 1,2 milliards de Chiffre d’Affaires. Fondée en 1979 par Joseph Helfrich, la structure détient 3000 hectares de vignes et se trouve dans toutes les régions viticoles de l’hexagone. Elle détient la première marque française de vins, J. P. Chenet, et trône à la première place des exportateurs français de vins et alcools. Il est précisé dans le communiqué que la Place de Bordeaux continuera de commercialiser les vins du Château du Tertre (Château du Tertre, Les Hauts du Tertre et Tertre Blanc) sachant que Les Grands Chais de France sont propriétaires de Crus et Domaines de France à Bordeaux (15 propriétés et des maisons de négoce). En 2018, la famille Helfrich a acquis le Château Bastor-Lamontagne à Sauternes.

Par ailleurs, le nom de la société d’assurances n’a pas été communiqué. De son côté, la famille Albada Jelgersma entend se concentrer sur sa propriété en Toscane et sur l’exploitation du Château Giscours qui connaît un projet de refonte ambitieux. Cette vente pourrait-elle signifier l’acquisition prochaine du Château Giscours qui demeure la propriété de la famille Tari ? “C’était le but de notre venue à Bordeaux, les deux familles échangent sereinement en ce sens”, précise Alexander van Beek. La famille Albada Jelgersma est déjà propriétaire d’une partie du vignoble.