Le domaine Clarence Dillon vient d’inaugurer, au château Haut-Brion, le Pavillon Catelan, un pavillon remarquablement restauré qui est destiné à l’accueil du public mais aussi à la tenue de séminaires.

Ce bâtiment avait été construit à l’origine lorsque le château Haut-Brion était divisé en deux parties, chaque partie ayant son propriétaire. La branche qui a récupéré le château avait créé un chai contre l’édifice. Un chai qui manquait à l’autre branche, laquelle a créé par nécessité le bâtiment aujourd’hui réhabilité. Plus tard, il a servi de logement, jusqu’à récemment puisque le Directeur Général de Domaine Clarence Dillon y a logé, lorsque ce bâtiment offrait quatre logements. On doit la construction de ce bâtiment au Marquis de Catelan, au début du 19ème siècle.

La réhabilitation a intégré la construction d’une extension sur l’arrière, une extension pour laquelle on a bien du mal à deviner qu’elle est récente tant le style et la patine lui ont permis de s’intégrer à l’existant. La surface totale utilisable est d’environ 800 m2, une surface qui autorise la création d’espaces d’accueil du public, d’espaces de réceptions ou de réunions, d’une boutique, d’une cave, et de bureaux dédiés au personnel chargé de l’œnotourisme.

Concernant le projet de restructuration du bâtiment et de sa décoration, celui-ci a été conduit pendant quatre années par le Prince Robert de Luxembourg, Président Directeur Général de la société familiale Domaine Clarence Dillon, et a été confié au cabinet d’architecture A3A ; Caroline MARLY, l’une des associés, l’a conçu. On sera saisi par le soin apporté à cette réhabilitation, qu’il s’agisse de la conception des espaces, ou des matériaux utilisés donnant l’illusion que les murs portent l’histoire du pavillon, ou bien de la décoration et du mobilier. Tout respire un luxe raffiné et cossu, où l’art tient une place de choix sans que celui-ci prenne le dessus sur le sentiment de confort et de bien être. L’ensemble reste chaleureux.

Au rez-de-chaussée, derrière la salle d’accueil tout en chêne blond ajusté avec précision, on entre dans la vaste Salle des Vignes, remarquablement décorée. Elle donne sur une terrasse sur toute sa longueur, et offre une vue sur le vignoble du château Haut-Brion. Cette grande salle de réception pourra être privatisée pour des événements. On trouvera également sur ce niveau une salle à manger dans le même style raffiné.

A l’étage, deux autres salons, respectivement le Salon des Dames et le Salon des Gentilshommes, dénommés ainsi car on admirera dans chacun des salons une galerie de portraits, soit masculins, soit féminins. Ces deux salons pourront également être privatisés. Une grande cuisine professionnelle, avec tous les équipements modernes, permet d’assurer la restauration dans les différents lieux de réception, soit en cocktail soit à la table.

Si le château Haut-Brion accueillait essentiellement des professionnels et quelques visites privées, celui-ci est désormais en mesure d’accueillir un plus large public et des entreprises, notamment pour des séminaires de travail. Concernant le public, une nouvelle offre œnotouristique est en cours d’élaboration et sera connue à l’automne. Nul doute qu’il s’agira d’une offre soignée, plutôt haut de gamme. Et pour pouvoir mieux satisfaire cette nouvelle clientèle, le pavillon Catelan servira de point d’accueil unique. Tous les visiteurs passeront désormais par ce lieu. Un lieu doté d’une boutique qui est tenue par Stanislas Evain jusque-là caviste-sommelier de La Cave du Château (Paris). Il vous accueillera du mardi au samedi. Cette boutique est la troisième boutique de la société « La Cave du Château » (www.lacaveduchateau.paris), créée en 2015 à deux pas des Champs-Élysées.

Jean-Philippe Delmas, le Directeur Général de Domaine Clarence Dillon, se félicite de cette réhabilitation et du développement que ce projet rend possible. « On part de cinq postes et demi, et on va aller vers une dizaine de postes pour les visites et l’évènementiel. Et pour la cave, on va passer de un à deux postes, voire trois selon le nombre de jours d’ouverture et les horaires. Nous commençons par ouvrir sur cinq jours, puis bientôt sur six, et éventuellement 7j/7. On va monter en puissance et apprendre. On s’adaptera à la demande ».

Placé entre l’aéroport et Bordeaux, les châteaux Haut-Brion et la Mission Haut-Brion ont une place idéale. Le pavillon Catelan démultipliera le nombre de visites et permettra à des entreprises de tenir des séminaires ou des conseils d’administration dans un lieu de prestige. Cette capacité à accueillir au niveau de son rang manquait sans doute à Haut-Brion. Le voici plus apte à révéler davantage ses ors et à renforcer son mythe.