Comme l’an dernier, la propriété de Pomerol est l’une des premières à annoncer le prix de son millésime 2013. Sans même attendre la fin de la semaine des primeurs à Bordeaux.

« Le marché est difficile, nous consentons à une légère baisse de nos prix, de l’ordre de 3%, pour le millésime 2013 » explique Christophe de Bailliencourt, co-propriétaire du château Gazin à Pomerol. La propriété vient de dévoiler les prix de son vin en primeur. Cette baisse porte le prix de vente au négoce de 32, 5 € HT l’an dernier à 31, 5 € HT cette année.

En 2012, la propriété était la première à dévoiler ses prix. Être dans les pionniers des prix en primeurs, une habitude depuis plusieurs années. « A Gazin, nous sommes sûrs de la qualité de nos vins. Le négoce a dégusté il y a quinze jours. Nous n’avons aucune raison d’attendre les notes de dégustation » précise le co-propriétaire.

Pour Christophe de Bailliencourt, cette annonce est aussi une façon de mettre en lumière le château Gazin. « Nous avons peur qu’avec la sortie des prix de tous les grands la semaine prochaine, ils occupent toute la place » confie-t-il.

Pour le co-propriétaire, « 2013 a été bêtement décrié avant même d’être goûté. Pourtant, ceux qui le dégustent sont agréablement surpris. Ce sera peut-être une année plus facile à boire que les grandes années » conclut-il.

Laura Bernaulte