Tout au long de la période des Primeurs et en marge du n°71 de Terre de Vins en kiosques depuis le 19 mai, des figures du vignoble bordelais nous font partager leur regard sur le millésime 2020 et la campagne qui se déroule.

Aujourd’hui : Jean-Jacques Dubourdieu, DG Denis Dubourdieu Domaines, coprésident AOC Sauternes-Barsac.
Depuis quelques années, Sauternes bouge considérablement. Ce millésime 2020 est-il un allié de plus dans cette révolution en marche ?
« Il faut décorréler les nombreuses initiatives et investissements des aléas naturels qui font la réussite d’un millésime. On ne fait pas des produits industriels, on prend ce que la nature nous donne. La manière de faire le vin a assez peu évolué ; la qualité, la régularité et l’homogénéité, si. En 2020, une majorité d’entre nous ont fait de beaux vins, malgré des rendements faibles. Ce n’est pas le millésime le plus riche et concentré de ces dix dernières années, mais il affiche une belle intensité aromatique dans l’ère du temps, qui porte vers des vins équilibrés et ciselés. Il se trouve que ce 2020 s’intercale bien dans la stratégie de l’appellation, mais, si ça avait été un millésime très riche et onctueux, on aurait été ravis aussi. La révolution est plutôt dans la manière de présenter les vins et de les décorréler du sempiternel dessert, pour les connecter à l’apéritif dînatoire. »

Terre de Vins n°71, spécial Primeurs 2020 à Bordeaux, actuellement dans les kiosques.