Pour le viticulteur et président des Girondins de Bordeaux, 2015 s’annonce plus faste aux châteaux Gloria et Saint-Pierre (ses propriétés de Saint-Julien) que sur la pelouse du stade Matmut-Atlantique.

2015, petit millésime aux Girondins, grand millésime dans le vignoble ? Jean-Louis Triaud esquisse un sourire. « Le millésime vin est confirmé. C’est indéniablement un grand millésime. On a eu des conditions climatiques optimales, des vendanges au sec. Les vins sont équilibrés, aromatiques, fruités, avec des couleurs intenses, une bonne concentration, des tanins mûrs. Ils sont gourmands, avec une belle consistance. » Et côté Ligue 1 et Girondins de Bordeaux alors ? Réponse plus mesurée. “Le millésime foot est mal embarqué, concède Jean-Louis Triaud. Mais dans une compétition sportive, c’est comme pour les vendanges. Pour se faire une opinion sur le millésime, il faut attendre que les raisins soient dans la cuve. Attendons donc la clôture de la saison de Ligue 1 !” Verdict le 14 mai.