La Cour d’appel de Paris a rendu son arrêt : la campagne de publicité des Côtes-du-Rhône est frappée d’interdiction sous peine d’une astreinte de 5 000 € par infraction constatée.

Inter-Rhône, l’interprofession des vins de la vallée du Rhône, a appelé l’ensemble de ces adhérents à retirer de leur caveau l’affiche et les documents de la dernière campagne de publicité des Côtes-du-Rhône. La cour d’Appel de Paris a en effet rendu un arrêt prononçant son interdiction le 27 mai dernier. En cause, le visuel phare de cette campagne. Réalisé au crayon, il montre un homme en costume cravate s’envoler au dessus de la grisaille de la ville grâce un ballon baudruche rouge à la main. Attaquée en référée par l’Association nationale de l’Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie (Anpaa) au moment de son lancement en 2014, la campagne alors baptisée « Au goût de la vie » avait dû changer de slogan, début 2015, pour devenir « Des vins hauts en couleur ». Insatisfaite de cette décision, l’Anpaa avait alors fait appel.

La Cour d’appel de Paris lui a donc donné raison. Elle en effet jugé que le visuel laisse entendre, à celui qui le regarde, qu’après une dure journée de travail dans une ambiance grise, il est possible de rêver, de s’échapper du quotidien, de faire une pause comme cet homme avec son ballon, de retrouver un sentiment de gaîté et de légèreté grâce à la consommation de vins des Côtes-du-Rhône.

La campagne est donc illicite au regard de l’article L.3323-4 du code de la santé publique. À noter que le deuxième visuel de la campagne, un homme repeignant sa maison en rouge, n’a pas été interdit. La cour a considéré que ce dernier n’était « pas de nature à inciter à une consommation abusive et excessive d’alcool. »