À l’occasion de sa 100ème vendange, le domaine Imperial, propriété de la CVNE, a réalisé un film où les membres de la famille Urrutia qui se succèdent à la tête de cette entreprise familiale depuis 140 ans expriment leur vision de ce Rioja mythique.

C’est la crème des vins de la Rioja, le domaine Imperial, propriété de l’entreprise CVNE (Compañía Vinícola del Norte de España, également propriétaire de Cuna, Corona, Contino…), fête aujourd’hui ses 100 ans de vendanges. Ce vin mythique est vinifié en fûts de chêne français dans le majestueux Chai Eiffel (Alexandre Gustave Eiffel, dont on sait le succès à l’Exposition universelle de Paris en 1889, était connu pour sa capacité à construire des bâtiments très vastes sans piliers). Il est élaboré à partir de raisins du cépage Tempranillo issus de la Rioja Alta, de Graciano (morrastel), un raisin tout en finesse et de Mazuelo qui apporte un supplément de profondeur et de couleur. La particularité de la Rioja Alta est de bénéficier d’un climat influencé par l’Atlantique avec davantage de fraîcheur et d’humidité, alors que la Rioja Baja, située plus à l’Est se caractérise par un climat méditerranéen. La Rioja Alta procure ainsi aux vins davantage d’acidité, ce qui les rend plus adaptés à de longs vieillissements. Ils ont aussi un degré alcoolique plus modéré. Quant aux sols, riches en sels de fer, en calcaire, en argile et en alluvions déposés par l’Èbre, ils donnent des arômes très subtils.

Mais ceux qui en parlent le mieux, ce sont évidemment Maria et Victor Urrutia, cinquième génération à la tête de la CVNE et descendants des Real de Asua, qui ont fondé l’entreprise voici 141 ans. Pour Maria Urrutia, aucun doute : « Imperial est le vin qui représente vraiment l’essence de notre style, de la Rioja, de qui nous sommes. Nous l’adorons, il coule dans nos veines ». Quant à son frère Victor, il n’a qu’une obsession, rester à la hauteur de ce que ses ancêtres ont réussi à créer, ne jamais dévier de l’esprit des fondateurs : « Parfois, les gens disent que le meilleur millésime est à venir et j’aime cette façon de penser. Je pense que nous devrions toujours avoir cela à l’esprit. Mais dans notre cas, je pense que notre avenir est dans notre histoire. Nous devons respecter ce qui a été fait avant et essayer d’imiter cela. »