Au sud de Bordeaux, sur la rive gauche de la Garonne, deux appellations réputées, Graves et Sauternes ont su s’organiser et mutualiser leur offre, riche d’idées œnotouristiques. Un dynamisme qui pétille et qui valorise ses ressources pour le plus grand bonheur des touristes.

Preuve de ce dynamisme qui caractérise la Route des vins en Graves et Sauternes, le site internet qui rassemble intelligemment tout ce qui se fait sur ce territoire qui ne manque pas d’atouts. Chacun pourra y trouver ce qui lui convient, avec un moteur de recherche efficace. Illustration avec quatre châteaux, différents par leur identité et qui jouent bien chacun leur partie.

Le château Haut-Bailly illustre la montée en qualité et en notoriété de certains crus classés de Pessac-Léognan. Racheté en 1998 par Robert G. Wilmers, la modernisation du château se fait en trois étapes. D’abord l’étude pédologique des sols, puis, aujourd’hui, le nouveau chai et demain la rénovation et la transformation des anciens chais en diverses salles d’accueil. Ce qui focalisera sans doute votre attention, c’est le tout récent bâtiment, semi enterré, au toit végétalisé, destiné à accueillir le cuvier et, plus en dessous encore, le chai à barriques. Vue de l’extérieur cette construction reste discrète et est intégrée au paysage, sans avoir sacrifié un seul pied de vigne. Cette discrétion cache une prouesse technique et esthétique, due au talent de l’architecte Daniel Romeo mais aussi au talent du paysagiste Hervé Rosset pour « le jardin sur la colline », sur le toit du nouveau chai. Le visiteur entre et arrive en surplomb des cuves qui sont disposées en deux cercles : des cuves soit en inox, soit en béton. Ces dernières par leur dessin en forme d’œuf, participent aux courbes de l’ensemble, des courbes douces et apaisantes. Aucun pilier ne vient couper l’unique espace du cuvier dont le toit en coupole repose exclusivement sur les extérieurs. De même, la salle de dégustation offre un panorama à travers un vaste et esthétique œil de cyclope : une vue à travers une large baie qu’aucun objet malvenu ne vient barrer. En dessous du cuvier, le chai à barriques qui peut en accueillir jusqu’à 900. Mais l’esthétique dominante ne doit pas occulter un outil à la technologie aboutie, au service d’une toujours plus grande qualité du vin. Et si en effet, le nouveau chai peut focaliser l’attention des visiteurs, il ne faut pas oublier pour autant les autres atouts du château. La Table Privée, récompensée par un Best of Wine Tourism en 2016, propose aux amateurs de grands crus un accord parfait entre la cuisine du chef Jean-Charles Poinsot et les vins de Haut-Bailly. A considérer également, les chambres d’hôtes haut de gamme du château le Pape, voisin et propriété de Haut-Bailly . Ne pas oublier non plus la salle de réception située dans l’ancien chai à barriques qui a été merveilleusement bien restaurée pour l’occasion et qui peut accueillir jusqu’à 130 personnes pour des déjeuners et dîner mais aussi la salle de conférence (jusqu’à 60 personnes). L’offre est en vérité variée et chacun y trouvera, dans un cadre idyllique, la formule adaptée à ses besoins.

Le Château Smith Haut Lafitte, quant à lui, a été, dès 1990, précurseur en matière d’œnotourisme à Bordeaux, « pionnier » pour reprendre le mot de Daniel Cathiard son propriétaire. Après 25 années, ce château visionnaire reste une référence puisqu’il a obtenu en 2019 un Best of Wine Tourism d’or, dans la catégorie art et culture. Si l’on sera séduit par le cachet des bâtiments placés au milieu du vignoble, la récente ‘Forêt des sens’, participe bien à l’âme de Smith Haut Lafitte. Ce parcours ‘Land’Art’, d’une heure trente pour 25 €, créé en 2017 et initié par Florence Cathiard, est ponctué d’une trentaine d’œuvres d’art, des sculptures, qui sont les coups de cœur des propriétaires. La promenade se conclut par une visite dans la tisanerie. On peut y voir, sur les claies, les herbes séchées destinées aux soins de la vigne puisque le château est certifié en bio et applique certains principes de la biodynamie. On pourra y faire également la dégustation des vins. La fibre écologique traverse tout le domaine. Smith Haut Lafitte fabrique son propre compost, et dans ce parcours « Forêt des sens » vous passerez à proximité d’un nouveau bâtiment à énergie positive : le CO2 émis lors de la fermentation du vin est capté et transformé en bicarbonate de sodium. D’autres visites sont possibles et à cette occasion, votre curiosité sera stimulée par l’atelier du tonnelier. Vous y verrez, en vue plongeante, pratiquement toutes les étapes de la fabrication d’une barrique, du montage des douelles jusqu’à la chauffe. Une dextérité bluffante. Rien d’étonnant que Smith Haut Lafitte ait reçu du Ministre de l’Économie et des Finances le label « Entreprise du Patrimoine Vivant ». Ne manquez pas non plus le chai à barriques, enterré sous la cour du château. Bien que construit en 1976, ses lignes pures, ses dimensions respectables et l’alignement de ses barriques vous impressionneront. On ne peut passer sous silence la capacité de Smith Haut Lafitte à accueillir des séminaires et des mariages ainsi que les Sources de Caudalie qui, au milieu du vignoble, rassemble un hôtel 5 étoiles, un spa, un restaurant 2 étoiles, une auberge champêtre et une épicerie.

Sur un autre registre, Château Venus vous séduira. Un registre inattendu et unique, qui a valu au château de triompher aux Trophées de l’Œnotourisme organisés par Terre de Vins. Au sein de ce vignoble des Graves de 6 ha, créé en 2005, à Illats, Emmanuelle et Bertrand Amart ont créé une piste d’atterrissage, parfaitement homologuée. Bertrand est pilote instructeur et vous pourrez survoler le vignoble et sa région en ULM (mais un ULM qui, avec sa cabine fermée, ressemble plutôt à un petit avion). Sept circuits sont proposés, à des tarifs raisonnables pour la qualité de la prestation. Survol du château d’Yquem, des châteaux médiévaux de Villandraut ou Roquetaillade, ou des crus classés de Pessac-Léognan, Saint-Émilion, et même le bassin d’Arcachon et sa dune du Pyla (la plus haute d’Europe). A moins que ce soit le « vol toutes options » qui rassemble l’intégralité des vols proposés. Le vol « sur mesure » est également possible. Si ce n’est pas pour vous, ce peut être une idée cadeau également : pensez-y. Emmanuelle et Bertrand ont le sens de l’accueil et ils vous feront partager à coup sûr leur passion, qu’il s’agisse des vols ou de leurs vins. Des vins qui ne manquent pas d’intérêt non plus : toute une gamme de rouges charmeurs, sur le fruit, avec une belle définition des tannins, et un blanc à dominante sauvignon très aromatique et typique des Graves avec sa polyvalence apéritif/repas : un équilibre réussi entre la vivacité et le gras.

Enfin, pour clore nos illustrations, voici le Domaine de Carbonnieu qui, depuis peu, propose un circuit en trottinette électrique au milieu des vignes. Mais attention, cette trottinette ressemble davantage par ses dimensions et la largeur de ses pneus à un vélo tout terrain. Vous voilà équipé d’un sac à dos portant la batterie (pas trop lourde) et d’un casque pour explorer, en toute sécurité, le vignoble et les abords du Ciron qui est à 100 m. Le Ciron, c’est cette rivière qui, l’automne venu, produit des brouillards propices au développement d’un champignon, le Botrytis Cinerea. Celui-ci participe à la concentration du grain de raisin destiné au Sauternes. Un des membres de la famille Charrier, propriétaire du Domaine de Carbonnieu vous expliquera tout sur ce qui fut longtemps un mystère. Vous conduirez facilement et en toute sécurité votre machine sur les chemins et vous goûterez la beauté des paysages. Les explications de votre guide vous permettront aussi de mieux comprendre le terroir et la géologie de l’appellation Sauternes posée sur son socle de calcaire à Astérie, un calcaire composé d’innombrables petits osselets issus des bras d’étoiles de mer du genre… Asterias. En famille ou en groupe, un moment ludique et convivial. Bien évidemment, la randonnée est accompagnée d’un guide pour vous assister et commenter le parcours. Un parcours qui se termine par une dégustation, le tout pour 34 € par personne.

Grâce au site Graves et Sauternes, route des vins de Bordeaux chacun pourra organiser sa sortie comme il l’entend, en la programmant ou dans l’urgence. Plusieurs entrée sont possibles : par les thèmes (dégustations, nature et loisirs, châteaux, patrimoine, art,…) ou en consultant la carte, ou bien grâce à un agenda des évènements qui vous permet de savoir ce qui se fera à telle date. Un outil performant. Vous ne savez pas quoi faire ce week-end ? La Route des graves et Sauternes » apportera la réponse !

Haut Bailly : 103 Avenue de Cadaujac 33850 Léognan, 05 56 64 75 11
Château Smith Haut Lafitte : 33650 Martillac, 05 57 83 11 22
Château Vénus : 3 Pertigues Lieu dit Brouquet, 33720 Illats, 06 03 17 91 39
Domaine de Carbonnieu : Les Chons, 33210 Bommes, 05 56 76 64 48