Frédéric Rouzaud, directeur général des champagnes Roederer, l’a annoncé hier : Sylvie Cazes quittera à la fin de l’année la direction des propriétés bordelaises du groupe. Un poste qu’elle n’aura occupé que deux ans.

L’ensemble comprend le Château Pichon-Longueville Comtesse de Lalande (AOC Pauillac), les châteaux de Pez et Haut Beauséjour (AOC Saint-Estèphe) et le Château Bernadotte (AOC Haut-Médoc).

“Je vais me consacrer à des projets personnels”, explique celle qui est aussi présidente du conseil de surveillance du groupe familial (Domaines Jean-Michel Cazes). Un ensemble comprenant plusieurs vignobles en Bordelais (Lynch-Bages, Villa Bel-Air…), en Languedoc et à l’étranger ; mais aussi le restaurant le Chapon Fin à Bordeaux ou l’agence spécialisée Bordeaux Saveurs. Mais Sylvie Cazes n’y a pas de rôle opérationnel.

A 57 ans, elle quittera aussi fin 2012 la présidence de l’Union des Grands Crus de Bordeaux, club puissant réunissant 130 châteaux de l’élite, et qui organise par exemple la très courue Semaine des Primeurs en avril. Professionnelle aguerrie, la sœur de Jean-Michel Cazes, figure du vignoble bordelais, est aussi conseillère municipale de Bordeaux. Elle préside aussi aux destinées du futur Centre Culturel et Touristique du Vin.

A signaler que le Château Pichon-Longueville Comtesse de Lalande mène de gros travaux avec un chai et un cuvier espérés pour la vendange 2013.

Après Jean-Guillaume Prats qui a tout récemment annoncé son départ de Cos d’Estournel, c’est la saison des chaises musicales chez les grands crus médocains…

Avec Sud-Ouest.
Photo Rodolphe Escher