Vingt-deuxième numéro de « Terre de Vins », cette semaine dans les kiosques ! Comme un avant-goût de printemps, avec quelques belles surprises au sommaire. En commençant par un entretien exclusif avec Gérard Depardieu, acteur, globe-trotter et… vigneron.

« Fallait-il consacrer la couverture de « Terre de Vins » à Gérard Depardieu ? » demande Rodolphe Wartel, directeur du magazine, dans son édito. Avant de poursuivre : « En consacrant cette couverture au plus populaire des comédiens français à l’étranger, et au plus décrié des acteurs français dans l’hexagone au cours de ces six derniers mois, nous avons fait le choix d’emprunter d’autres chemins, loin de la polémique, pour montrer un autre visage, plus secret, plus authentique, finalement plus rassembleur ». Depardieu se livre, parle de son authentique passion du vin, de son château de Tigné. Quelques proches témoins, comme Bernard Magrez ou le maire d’Aniane, donnent également leur vision du comédien-vigneron. Enfin, comme il faut toujours revenir à ce qui est dans le verre et la bouteille, nous avons dégusté les vins de Gérard Depardieu, du Languedoc à l’Anjou.

Si Depardieu n’est pas une figure très politiquement correcte, que dire alors de Jean Guyon ? Le propriétaire du château Rollan de By et d’autres domaines médocains s’est allongé « sur le diVin » : il n’a pas la langue dans sa poche lorsqu’il s’agit d’évoquer le monde du vin à Bordeaux, les femmes ou l’évolution de la société française. Extrait : « à Bordeaux, leurs soirées guindées, cela m’emmerde. Je préfère dîner avec mes copains, en jean, à boire de bonnes bouteilles ».

100 bordeaux à moins de 15 euros

Notre saga du n°22 nous emmène en Champagne, sur les traces de la famille Duval-Leroy : la matriarche Carol Duval-Leroy perpétue « une histoire folle que ne renierait aucun romancier » au côté de ses trois fils, Julien, Charles et Louis.

Côté terroirs, nous vous emmenons ce printemps dans le Vaucluse, en Costières-de-Nîmes et dans le Douro. Notre escale gourmande se fait à Vouvray, chez le chef Didier Edon.

Notre cahier dégustation réunit le palmarès des 20 meilleurs châteauneuf-du-pape rouges 2010, une sélection de 100 bordeaux à moins de 15 € (attention, bonnes affaires à foison !) et les incontournables « pépites » de la rédaction dénichées lors de Millésime Bio. Sans oublier bien sûr les « World Wines » de Jacques Orhon !

Vous retrouverez enfin tous nos invités habituels, Pierre Arditi, Philippe Geluck, Gérard Basset, Aurélia Filion, qui contribuent à faire de ce n°22 un joli cru de printemps.

Retrouvez « Terre de Vins » n°22 cette semaine dans vos kiosques ou commandez-le en ligne en suivant ce lien.