Nous vous l’annoncions vendredi, l’œnologue, à la tête de la maison Édouard Delaunay et de Badet Clément, co-présidera l’interprofession aux côtés de François Labet pendant les quatre prochaines années. Des dossiers de taille attendent ce nouveau binôme.

Le bureau interprofessionnel des vins de Bourgogne (BIVB) a renouvelé sa présidence, lundi 17 décembre 2021, à l’issue de son assemblée générale. François Labet repart pour un mandat de  4 ans en tant que président représentant des viticulteurs. À ces côtés, Frédéric Drouhin (Maison Joseph Drouhin, photo à dr.) laisse la place de président représentant du négoce à Laurent Delaunay (photo à g.).

L’adaptation au changement climatique en ligne de mire

« Notre élection a lieu à un moment où notre profession et notre région entrent dans une période intense et riche de défis. Avant tout, je voudrais saluer l’action de mes prédécesseurs, Louis-Fabrice Latour et Frédéric Drouhin, qui ont su, avec François Labet, mener le BIVB durant un mandat complexe qui a porté le projet de la Cité des Climats et vins de Bourgogne, tout en faisant face à la crise du COVID.»

Parmi les dossiers qui attendent François Labet et Laurent Delaunay : la stratégie d’adaptation du vignoble bourguignon au changement climatique, la gestion des volumes de vins, restreints par de faibles rendements, ou encore l’intensification des démarches sociales et environnementales chez les vignerons.

Laurent Delaunay, un parcours complet

À 56 ans, ce fin connaisseur du commerce des vins avait tout pour obtenir la confiance de ses pairs. Avec sa femme Catherine, il a fondé Badet Clément, société spécialiste des vins de marque, réputée pour son fer de lance Les Jamelles. Il a, plus récemment, fait revenir la maison Édouard Delaunay dans le giron familial. Dernière réalisation en date : la création de Grand Calcaire, nouvelle marque de vins à Chablis.

Avec ce nouveau mandat, Laurent Delaunay mettra aussi à profit son expérience de la vie interprofessionnelle. L’œnologue de formation a déjà exercé des responsabilités nationales, au sein de l’Association des vins de France (Anivin), de FranceAgrimer, ainsi que de Union des Maisons de Vin.