Photo Frédérique Hermine
Photo Frédérique Hermine

Après 27 ans d’existence, la manifestation Toques et Clochers qui se déroulera ce week-end à Pomas (Aude), change de formule et de communication.

La 27ème édition de Toques et Clochers sonne le renouveau de la manifestation organisée traditionnellement le week-end des Rameaux, cette année les 19 et 20 mars. Après un millésime 2015 décevant (le plus mauvais score depuis la création en 1991), la deuxième vente aux enchères de France après celle des Hospices de Beaune change de logo et d’organisation pour cette 27ème édition : « Les dégustations sur fûts ne se feront plus dans l’unité 2 de la cave souvent embouteillée pour l’occasion et ne facilitant pas la circulation, mais sous chapiteau devant le château de Flandry avec des sommeliers extérieurs, pour expliquer la diversité et la typicité de chaque terroir » explique Gilles Tremèges, directeur technique et œnologue de la cave.

Tout sera donc regroupé à Flandry : les dégustations par terroir (Haute Vallée, Océanique, Autan et Méditerranée) mais également la vente aux enchères des anciens millésimes (2009, 2008, 2011) pour les particuliers (45 lots en caisses de 6 bouteilles), et la dégustation par les chefs et sommeliers dès 2015 en cours d’élevage. Pas de changement le samedi avec une fête populaire dans le village élu ni le dimanche après-midi : après que le grand cortège des bannières portées par les vignerons est entré dans l’église au son de Carmina Burana, aura lieu la présentation animée par Sotheby’s de 104 lots dont 100 de chardonnay, 4 de bulles… et la célèbre Serpent, transmise d’André Cavaillès aux frères Cathala, Thierry et Patrice. La parcelle star tant convoitée a longtemps été achetée par Gérard Margeon pour le groupe Ducasse ; elle avait atteint des records en 2011 (12 500€). Le soir, diner des chefs concocté ce week-end par le triple étoilé Arnaud Donckele (La Vague d’Or à Saint-Tropez) et le chef sommelier Fabrice Sommier (du restaurant Georges Blanc).

En attendant La Serpent

Devenue une marque à part entière, la gamme Toques et Clochers de la cave coopérative de Sieur d’Arques (350 adhérents dans l’Aude) est produite sur 3800 parcelles par 63 vignerons sous charte de qualité, chacun possédant moins d’un hectare et représentant son village, l’un des 42 clochers de l’appellation. Toujours en chardonnay majeur, elle est déclinée en tranquilles élevés en fûts de chêne ou en effervescents, toujours en appellation Limoux. Une cuvée d’assemblage est dédiée aux supermarchés (vendue en moyenne 18-20 €), les cuvées par terroir en restauration et chez les cavistes. L’opération repose d’abord sur la vente aux enchères aidant au financement de la réhabilitation de l’un des 42 clochers de l’appellation, cette année celui de Pomas, première destination village de l’appellation et qui avait déjà accueilli la manifestation en 1995.

Les terroirs en millésime 2011 :

Terroir océanique St Couat du Rozes 2011 : Issu de plateaux argilo-calcaires à 300m d’altitude. La plus tardive des parcelles océaniques car la plus haute. Une cuvée de grande garde. Des arômes discrets de fleurs et de citrons confits, une pointe minérale fumée et tout en finesse.

Terroir de Haute Vallée de Montazels 2011 : À 350 m sur les contreforts sur des sols plutôt d’argile rouge. Vendangé trois semaines après Autan et Méditerranée. Des arômes de fruits jaunes, en finesse et fraîcheur. Un vin de grande garde également.

Terroir Méditerranée 2011 : Sur un terroir chaud argilo-calcaire fin voire sableux aux roches de grès affleurantes. Un vin ample et gras sur des notes grillées et confites et une finale agrumes.

Terroir Autan 2011 : Un climat sec pas balayé par les vents, le plus précoce après Méditerranée. Des sols de graves drainant l’eau et évitant le stress hydrique, qui donne des vins charpentés et grilles. Des arômes d’herbes fraîches et de citronnelle.