La cérémonie de la deuxième édition des Trophées Bordeaux Vignoble Engagé s’est déroulée lundi 7 septembre à Bordeaux, à la Cité du Vin.

Ce lundi 7 septembre, dans le grand auditorium de la Cité du Vin, c’étaient eux les porte-parole d’un vignoble en pleine évolution. Sous les applaudissements, les seize lauréats des Trophées Bordeaux Vignoble Engagé sont montés chacun leur tour sur scène pour recevoir leur prix. Certains à l’aise sous les flashs des photographes, d’autres plus émus. Tous partagés entre la fierté et une sincère humilité devant l’enjeu couronné par ces trophées : une viticulture toujours plus vertueuse.

Organisée à Bordeaux devant un public masqué limité à une centaine de personnes (distanciation sociale oblige), cette cérémonie des Trophées Bordeaux Vignoble Engagé aura associé des visages et des voix aux démarches environnementales du Bordelais. Grand groupe, domaine familial, maison de négoce, coopérative ou organisation professionnelle… L’ensemble de la filière du vin était représenté parmi les lauréats. “Tout Bordeaux s’approprie cette thématique, assure Rodolphe Wartel, directeur général de Terre de vins, en ouverture de cérémonie. Cela mérite d’être mieux considéré par les médias et mieux compris par les consommateurs.”

Encouragements et reconnaissance

Lancés en 2019 par le Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux (CIVB), Terre de vins et le groupe Sud Ouest, les Trophées Bordeaux Vignoble Engagé ont été créés pour valoriser les actions en faveur de l’environnement. Ce faisant, les Trophées offrent un véritable échantillon des initiatives environnementales et sociétales dans le Bordelais. 65% des exploitations du vignoble sont déjà certifiées par une démarche environnementale.

“Je ne sais pas si nous étions en retard, en tout cas nous sommes collectivement en avance aujourd’hui, affirme Bernard Farges, président du CIVB. Et nous allons accélérer.” Avec 275 candidatures (contre 255 en 2019), cette deuxième édition des Trophées confirme l’état d’esprit qui anime en majorité le vignoble. Et derrière ces 275 candidats, poursuit Bernard Farges, “ce sont des centaines d’entreprises qui n’ont pas candidaté.”

Surprise d’un prix spécial

Parmi le public : Nathalie Delattre, sénatrice de la Gironde, ou encore Sylvie Cazes, présidente de la fondation gérant la Cité du Vin, hôte de la soirée. Sur scène, pas de rodomontades ou de leçons de morale. L’esprit est plutôt aux échanges chaleureux, aux partages d’expérience, à la reconnaissance des avancées. Au cours d’une cérémonie toujours aussi vivante et rythmée, avec quelques rires, Lydia Héraud, conseillère régionale de Nouvelle-Aquitaine, Jean-Louis Dubourg, président de la Chambre d’agriculture de la Gironde, Olivier Constantin, directeur général du Crédit Agricole Aquitaine, Jérémy Cukierman, directeur de Kedge Wine School, et François-Thomas Bon, président de la commission technique du CIVB, se sont succédés pour présenter les cinq grandes catégories des prix : “vivre ensemble”, “nature et respect”, “innovation et avenir”, “faune et flore” et “empreinte”.
La surprise est venue en fin de cérémonie avec un trophée spécial “démarche collective” remis par Christophe Galichon, directeur des opérations et de la rédaction du groupe Sud Ouest, et décerné au syndicat des Côtes de Bourg.

“Mes sentiments sont l’enthousiasme et la fierté”, a redit Bernard Farges en fin de cérémonie. L’enthousiasme pour le nombre d’initiatives et finalement de bonnes nouvelles à contre-courant du “Bordeaux bashing”. La Fierté “parce que nous sommes tous engagés dans ces différentes initiatives et nous savons tous la difficulté à aller dans ce chemin.”

La troisième édition des Trophées devrait dépasser les 300 candidats, selon Rodolphe Wartel. Rendez-vous en février 2021 pour le lancement des inscriptions aux prochains Trophées Bordeaux Vignoble Engagé.

Photos M. Boudot