Damien Malejacq au Tutiac Wine Bar, le bar à vin de la coopérative à Bordeaux.
Damien Malejacq au Tutiac Wine Bar, le bar à vin de la coopérative à Bordeaux.

Commercialisé cette année, Pont d’Aulan 2015 est le nouveau sauternes de la coopérative Tutiac, qui a désormais un pied dans l’appellation des vins blancs liquoreux.

En mars dernier, Tutiac a officiellement voté la fusion avec Sauternes Vignerons, la seule coopérative de l’appellation. En prenant sous son aile cette petite coopérative du bordelais à la recherche d’une nouvelle dimension (21 adhérents pour près de 100 hectares de vignes), le géant Tutiac (700 adhérents pour 6000 hectares de vignes) fait un pari avec une implantation stratégique en Sauternes, mais également dans l’appellation des Graves.

Lancée en 2015, Sauternes Vignerons a déjà eu un premier rapprochement sans suite avec la Cave du Marmandais. Les vignerons sauternais comptent maintenant s’appuyer sur la force de frappe de Tutiac pour la commercialisation et la distribution de leur liquoreux. Depuis 2018, les premières vinifications avec Tutiac ont lieu dans un chai loué à Cérons, mais le groupe recherche activement un emplacement pour y construire son propre chai. En plus de la cuvée Sirona, la cuvée originelle de Sauternes Vignerons, Tutiac a lancé la cuvée Pont d’Aulan et d’ici 2021, un troisième vin de marque taillé pour la grande distribution devrait voir le jour. “Nous réfléchissons également à d’autres formats de contenant, 37,5 cl ou 50 cl, pour un rapport volume et prix le plus accessible possible”, explique Damien Malejacq, responsable marketing et communication de l’union coopérative.

Peser sur la distribution

En se posant comme intervenant clé auprès des petits vignerons mais aussi des grands domaines qui vendent en vrac, l’objectif de Tutiac est de jouer la carte de l’union pour peser sur les distributeurs en massifiant l’offre. D’une production d’environ 2000 hectolitres de sauternes en 2019, la coopérative espère bien monter jusqu’à 5 à 10 000 hectolitres rapidement. Dans le même temps, et conformément aux engagements du groupe, Tutiac souhaite que ses adhérents en Sauternais obtiennent la certification HVE (haute valeur environnementale) de niveau 3 autour de 2020.

Derrière cette implantation en Sauternes se profile également l’opportunité pour Tutiac de produire des vins sous l’appellation Graves. Quatre à cinq adhérents du Sauternais font en effet déjà des vins de Graves. Leader sur la production de bordeaux rosés, Tutiac, avec 100 millions de chiffre d’affaires, possède déjà une collection bien étoffée de références, plutôt en nord Gironde, sur les appellations Blaye Côtes de Bordeaux et Côtes de Bourg. La coopérative mise également sur une stratégie de vins de marques. Entré dans les Graves, le groupe a désormais accès au sud Gironde.