Le nouveau groupe de producteurs Génération Cahors entend faire connaitre ses cuvées via l’histoire des lieux-dits

« Génération Cahors », une communication commune choisie par cinq producteurs (châteaux Famaey, Nozières, Rouffiac, Homs et Gaudou) autour des lieux-dits. Chaque domaine en vinifie entre un et cinq avec des cuvées dédiées 100% malbec. Ils ont choisi d’en faire un axe de communication et de dégustation. « Nous avons constaté dans nos caveaux que l’histoire d’un lieu-dit, par son usage, le type de sol, la façon de le travailler ou l’historique de la culture qui lui a donné son nom faisait briller les yeux des consommateurs, explique Fabrice Durou (Château Gaudou) à l’initiative de ce rapprochement. Il ne s’agit ni d’une association ni d’une structure juridique, juste la réunion de producteurs défendant le même angle de vue pour la dégustation ».

Les terroirs de Cahors

« Le Cahors est très fragmenté avec des terroirs différents y compris sur les terrasses et on s’en tient toujours à une approche géologique ou à un message simple boisé-non boisé, vallée et plateau. Avec le lieu-dit, deux niveaux s’additionnent, les sols et la dimension humaine. Il raconte toujours une histoire; il est même étonnant de ne pas avoir pensé plus tôt à cette spécificité qui est une belle idée à défendre ». C’est aussi une façon de recréer le lien, entre les vignerons et les clients, et de transmettre une bibliothèque de mémoires, ces histoires n’ayant voyagé que par le bouche à oreille depuis le phylloxera. Certains producteurs de Génération Cahors ont déjà regroupé leurs lieux-dits en coffret, le Château Durou accompagne ses cuvées avec un petit livre-fiction « Je n’irai pas par 4 chemins », écrit par Jean-Pierre Alaux, l’auteur du désormais célèbre Sang de la Vigne et également maire d’Albas (46). Des lieux-dits de Gaudou racontés en quelques nouvelles coquines brodées à partir d’une légende, d’une rumeur, d’un souvenir… Certains éléments ont pu être récupérés dans l’histoire de l’université de Cahors (1876) ou dans les tableaux du peintre lotois Henri Martin. « Mais il a fallu parfois imaginer l’histoire d’un lieu-dit car on ne connait pas toujours l’étymologie exacte du nom mais on peut au moins retracer l’usage d’une parcelle en vignes depuis plusieurs siècles » conclut en souriant Fabrice Durou.

D’autres maisons cadurciennes en cours de réorganisation de leur gamme pourraient rejoindre le groupe « mais nous voulons rester petit » précise le vigneron de Viré. Une dégustation collective d’une dizaine de cuvées était prévue avant Covid; elle devrait avoir lieu en 2022. Les lieux-dits pourraient également devenir une porte d’entrée pour parler de Cahors à l’international, en particulier sur le marché américain très friand de ces histoires de vins.

Les lieux-dits de Génération Cahors :

Chemin du Rey, Caillou Blanc, Caillau Fauve, Chemin de Gaudou Chemin d’Orgueil pour Château de Gaudou 46700 Viré-sur-Lot chateaudegaudou.com

Ultralocal Le Plateau lieu-dit Bovila, Les Hautes Terres lieu-dit Rouffiac et Le Coteau lieu-dit Hugoye du Château de Rouffiac 46700 Duravel chateau-de-rouffiac.com

Le Gez pour Château Famaey 46700 Puy-Lévêque www.chateaufamaey.com

Vindici Maux au Domaine Homs 46800 Porte-du-Quercy domainedhoms-cahors.fr

Elégance pour Château Nozières 46700 Viré-sur-Lot chateaunozieres.com