(photo CIVL)
(photo CIVL)

Alors que les coups de sécateurs résonnent dans tout le vignoble français, nous passons en revue les différentes appellations du Languedoc pour prendre le pouls du millésime 2019. Troisième escale en appellation Faugères.

“J’ai fait le tour de 80 % des vignes de l’appellation, pas pour des contrôles de maturité mais pour surveiller la progression de la flavescence dorée”, précise Nathalie Caumette, présidente du syndicat de l’appellation Faugères. “J’ai vu de belles grappes, bien charnues. On a eu 400 mm d’eau en 2019 mais on avait eu un litre en 2018 et la matrice argileuse sur laquelle est assis notre terroir de schiste a retenu cette eau. Les vignes profondément enracinées sont allées la chercher, le terroir fonctionne et nous n’avons pas souffert du manque d’eau grâce aux réserves de l’année passée.”

Le travail des sols, l’absence de recours aux herbicides, les pratiques respectueuses de l’environnement améliore la perméabilité à l’eau du vignoble et la constitution de réserves sous-terraines. Faugères, appellation engagée dans la protection de son environnement naturel et humain, a pu en tirer les bénéfices en 2019, année chaude et sèche, après un millésime 2018 où il avait fallu au contraire affronter le mildiou, opportuniste en année tiède et humide. “On peut estimer la vendange aux alentours de 60 000 hl pour Faugères, c’est un retour à la normale après 2018 où on était descendus à 48 000 hl”, conclut Nathalie Caumette.

Retrouvez tous les vins de Faugères médaillés lors du Concours des Vins “Terre de Vins” en suivant ce lien.