Les premiers raisins ont été ramassés en ce début de semaine dans plusieurs vignobles. Cognac, Beaujolais, Bergeracois, Champagne, Jura… Le millésime 2013 commence à se dévoiler.

Nous l’annoncions déjà la semaine dernière, le coup d’envoi des vendanges a été donné dans de nombreuses régions cette semaine. Dans le Jura, elles ont commencé lundi pour les crémants et se poursuivront à partir du 30 septembre pour les vins tranquilles. En Champagne, les vignerons des communes de Buxeuil, Polisy, Polisot et Balnot-sur-Laignes, situées dans la “côte des Bar”, dans le sud de l’Aube, ont ouvert hier le bal des sécateurs avant leurs confrères de la Marne qui sont autorisés à démarrer les vendanges à partir d’aujourd’hui.

Dans le Beaujolais, les vendanges ont commencé mardi avant l’aube dans les secteurs les plus précoces. Dès 5 heures du matin, par nuit noire, plusieurs centaines de vendangeurs ont donné les premiers coups de sécateurs dans les rangs serrés de gamay et de chardonnay. Les vendanges se sont poursuivies sous un soleil radieux et une température estivale dans ce vignoble, le seul avec la Champagne, où les vendanges manuelles sont généralisées. “L’intérêt de ramasser les grappes à la fraîcheur de la nuit, c’est qu’elles bénéficient d’une qualité optimale au niveau de la fermentation, et ça nous permet d’obtenir des vins beaucoup plus longs, plus gourmands et très fruités”, a expliqué à l’AFP l’une des vigneronnes, Anita Kuhnel. Jusqu’au 20 octobre, “près de 50 000 coupeurs et porteurs” vont animer le vignoble, selon l’organisation interprofessionnelle Inter Beaujolais, qui se veut très confiante sur la qualité du millésime.

Dans le vignoble de Cognac, les vendanges ont débuté chez certains vignerons dès lundi avec la récolte des premiers sauvignons blancs, un cépage plus précoce mais ultra-minoritaire comparé à l’emblématique ugni blanc, qui a subi de plein fouet les pluies et les températures froides des mois de mai et juin et devrait donc être récolté à partir du 10 octobre environ…

Enfin, dans le Bergeracois, le retour du beau temps a coïncidé avec l’arrivée à maturité des sauvignons. La récolte a commencé ce week-end. Aux caves de Sigoulès, deux matinées ont suffi pour cueillir le raisin des 60 hectares qui produiront du blanc sec.