Premier producteur en vins des Côtes du Rhône, la marque Cellier des Dauphins célèbre cette année son cinquantième anniversaire. A cette occasion, elle part à la conquête d’un nouveau marché en pleine expansion : celui des vins allégés en alcool.

Un demi-siècle, ça se fête. Pour accompagner le cinquantième anniversaire de la marque Cellier des Dauphins, lancée en 1967 après la création de l’UVCDR (Union des Vignerons des Côtes du Rhône) deux ans plus tôt, l’un des plus gros opérateurs des Côtes du Rhône a mis les bouchées doubles. S’émancipant du positionnement très « tradi » qui en a fait la marque d’AOC la plus vendue en grande distribution en France*, le Cellier des Dauphins présente, dans le cadre de Vinisud, une nouvelle gamme de vin allégé en alcool, baptisée « 10° à l’ombre ». Déclinée en trois couleurs, elle sera commercialisée dès le mois d’avril en grande distribution. « Après avoir rajeuni nos packagings en 2016, nous avons voulu aborder 2017 avec un esprit conquérant et décomplexé », explique la responsable marketing Catarina Esteves. « Les vins allégés en alcool sont un segment naissant, une niche en devenir, dans la famille des vins ‘faciles à boire’ comme les aromatisés ou les ‘on ice’. Elle concerne aussi bien les jeunes consommateurs, les femmes, mais aussi les fidèles de la marque qui pourraient être intrigués par ce positionnement décalé ». Sans négliger les questions de sécurité routière…

Pour parvenir à un titre de 10°, les vinificateurs ont recours à la technique de l’osmose inverse, où, en langage moins technique, « un procédé œnologique à froid et sans additif […] préservant ainsi la structure du vin et son potentiel organoleptique ». On se retrouve ainsi en présence d’un vin plus léger, répondant à des moments de consommation différents – et de préférence estivaux, d’où la date de lancement. A ce titre, le blanc (grenache blanc / marsanne) et le rosé (grenache / syrah) constituent les fers de lance de la gamme, mais le rouge (100% grenache) devrait aussi trouver son public. Le classement en IGP Méditerranée, la mention du millésime et le positionnement prix (3, 90 €) place « 10° à l’ombre » sur le haut du segment des vins allégés en alcool.

Édition limitée

A l’opposé du spectre, le Cellier des Dauphins lance également au printemps, toujours pour son cinquantième anniversaire, une bouteille en édition limitée de son produit haut-de-gamme Signature : « L’inédite 2014 ». Un côtes-du-rhône villages Rousset-les-Vignes, assemblage de syrah et grenache, qui bénéficie d’un packaging sobre et élégant, et disposera d’une présentation en coffret avec 2 verres. Il sera distribué à hauteur de 15 000 bouteilles environ, pour un prix indicatif de 18, 90 € TTC.

Ces deux produits phares constituent les principales nouveautés d’une gamme très large, allant du vin bio au bag-in-box. Afin de renforcer sa stratégie d’image, le Cellier des Dauphins prévoit une forte communication dans les mois à venir, avec un nouveau site web au printemps et une grande campagne d’affichage dans 90 agglomérations françaises au mois de mai.

* Rappelons que l’UVCDR réunit 11 caves coopératives, 2500 vignerons, 13 000 hectares de vignes et revendique 350 000 hl embouteillés en 2015, pour un chiffre d’affaires de 98 M€ dont un tiers à l’export.