Cinq hectares de vignes sur l’appellation Vinsobres. Voici le joli cadeau que Nicole et Claude Jaume ont fait à leurs cinq petits-enfants. Un pour tous, tous pour un, ils ont créé le domaine La main des Mômes. Premier millésime en vue.

Audrey et Olivier, d’un côté ; Vincent, Anthony et Arthur de l’autre. Trois d’entre eux suivent les traces de leurs pères, les frères Jaume, Pascal et Richard, propriétaires du domaine éponyme à Vinsobres. Une voie toute tracée pour des enfants qui, après leurs études et leurs propres expériences, sont revenus au bercail. A deux exceptions près.
Grâce à une opportunité vivement saisie, Nicole et Claude leurs grands-parents, leur ont offert un hectare chacun, en janvier 2020. Un sacré cadeau et un cadeau sacré, car le Cru drômois commence à intéresser les grands propriétaires vauclusiens voisins, qui convoitent les rares parcelles à la vente.

Les vieilles vignes de grenache et syrah, classées en Côtes du Rhône et Vinsobres, ont du potentiel et elles sont certifiées bio. C’est peu mais c’est assez pour imaginer une production de qualité. Les cinq cousins ont enclenché première vinification et création du domaine dans la foulée. “C’est un peu notre jouet”, convient Anthony le businessman de la maison Jaume.
Ne souhaitant pas confondre vitesse et précipitation, les cousins ont choisi des modes de vinification séparés. En cuve Galileo, en amphore et en cuve inox, pour tester et valider le meilleur contenant. Encore brut de cuve, la cuvée est déjà réservée par certains amateurs qui seront prêts à débourser 50€, pour se régaler. Le potentiel est là. En dégustation, sur la cuve sphérique, les arômes floraux dominent, la matière et la fraîcheur sont bien présents, avec des tanins encore jeunes mais prometteurs.

Site Internet en création – @domainelamaindesmomes sur Instagram