Pour la deuxième année, le Concours des vins Terre de vins a décerné en mai dernier ses médailles d’or et d’argent. Près de 1 500 échantillons venus de toute la France ont été dégustés à l’aveugle par un jury qui a récompensé 198 médaillés d’argent et 260 médaillés d’or. Parmi eux, la rédaction de Terre de vins a distingué 21 coups de cœur. 21 « super-champions » que nous vous présentons sur terredevins.com, au rythme d’un par semaine.

Domaine de Cantaussel – Soleillades 2015 (AB)
Minervois-la-Livinière

De jolies nuances tuilées montrent son début d’évolution, comme le nez où les senteurs de fruits à l’eau-de-vie précèdent des notes de cacao, de havane et de menthe. Le palais est racé, profond, bien terroir, plein d’élégance et prêt à boire.
Lièvre au chocolat.
16,90 €
Site internet
Ce commentaire est signé de la rédaction

Domaine Cantaussel, le Minervois confidentiel
Cantaussel, en occitan, signifie « chant » et « oiseau ». Sur ce lieu-dit de la commune de Siran, à l’ouest de l’Hérault, « ça pépie tous les matins », confirme-t-on au domaine, niché entre 250 et 300 mètres d’altitude dans la garrigue. Dans le vignoble du Minervois (Minerve, la cité cathare, est à 20 minutes), Jean-Luc Bohler et son épouse Claude ont eu un coup de cœur en 1995 pour cette propriété familiale de 10 hectares, sur un sol argilo-calcaire et gréseux en pente où presque tout doit être fait à la main. Pour le couple luxembourgeois, le vin est une passion à mille lieues du métier de Jean-Luc Bohler, chirurgien (qui a depuis pris sa retraite). Les Bohler recréent un chai, en grande partie taillé dans le roc, restructurent le vignoble et passent sous certification bio en 2014. Le domaine de Cantaussel produit aujourd’hui cinq vins (soit 30 à 35 000 bouteilles par an) : un blanc fait de vermentino en IGP Pays d’Oc et quatre rouges en IGP Côtes du Brian et en AOC Minervois et Minervois La Livinière. Les trois vins rouges sous appellation ont la particularité d’attendre quatre ans en barrique avant d’être mis en bouteille. Et la cuvée Les Soleillades, assemblage de grenache et de mourvèdre, n’est faite que lors des très bonnes années : elle intègre pour la première fois en 2015 du carignan, jugé excellent. Un vin confidentiel, produit à 2600 cols, que l’on trouve bien sûr au domaine, à la carte de quelques bonnes adresses et à Paris dans une dizaine de tables étoilées et bistronomiques.