Pour sa quatrième édition, le Concours des vins Terre de vins a passé au crible pas moins de 2 483 échantillons avant de rendre son verdict : 811 cuvées médaillées, dont 498 médailles d’or. Parmi les médaillés d’or, la rédaction a sélectionné ses 27 coups de cœur. Des « super champions » que nous vous présentons au rythme de deux par semaine.

Domaine de Favas – Origine 2019 (23€)

Le nez dévoile une explosion d’arômes de fruits rouges tout en fraîcheur et délicatesse. Ce vin révèle une bouche exubérante et gourmande. Avec un élevage en jarres de terre cuite faites à la main dans l’Aude et une production de seulement 1 400 bouteilles, cette cuvée est le parfait choix pour un dîner méditerranéen en terrasse.

On le déguste avec : Salade grecque de tomates et feta.

Domaine de Favas (34)

Au hameau de Favas, les vignes côtoient pinèdes, garrigues, oliviers ou truffiers. Le nom du lieu-dit a été conservé, “les noms de famille ayant souvent changé au cours de notre histoire familiale“. Geoffrey et Samuel Masse, la 22e génération, exploitent désormais un ¼ de la production en vigneron indépendant, permettant une approche personnelle puisée dans l’histoire du domaine, un retour aux sources après 70 ans sans vinifier.

Les trois couleurs de vin sont produites et vendues directement à la propriété à 80%. Une partie des rouges est élevée en barriques et en jarres en terre cuite. Dans un environnement préservé, la totalité du vignoble a été converti en Agriculture Biologique, mais les propriétaires vont plus loin : repos des terres pendant dix ans avant replantation, utilisation d’huiles essentielles pour réduire l’emploi du cuivre ou apport de fumier de brebis sourcé localement. “Nous réfléchissons également à replanter des cépages anciens, tels la Counoise ou le Morastel, adaptés à la sécheresse, taniques mais gardant beaucoup de fraîcheur sans devoir irriguer.“ 

Domaine des Blaquières – Les Blaquières 2020 (17€)

Tout jeune certes, mais quel caractère ! Bel habit pourpre profond, nez expressif, intense, sauvage et fruité : prune noire et fraise se confrontent, en prime une touche anisée excite les papilles. Attaque pleine et douce puis, au palais, toute sa richesse se déploie, à la fois un fruité noir intense, des épices douces, une longueur épatante et salivante. Sudiste et savoureux, un régal. Un peu de temps en cave ne lui fera que du bien !

On le déguste avec : Taureau à la saint-gilloise.

Domaine des Blaquières

 

C’est en 1964 que Marcel Bernard achète les terres et le mas de ce domaine situé sur la route de Saint-Rémy de Provence, qui abrite 9 ha de vignes en IGP Alpilles, remonte à 1964. Marcel Bernard achète les terres et le mas. Marc, qui avait succédé à son père, décède prématurément en 1987, contraignant son épouse à consentir un bail à ferme, Clément, son fils, n’étant pas en âge de prendre la suite. Pompier professionnel, ce dernier reprend les rênes en 2013 avec son épouse Nelly. En 2017, ils passent récoltant vinificateur et convertissent l’ensemble du domaine en bio.

Vendanges manuelles, ruches, garrigues ou oliviers (le domaine a acquis un moulin et produira sa propre huile, bio bien entendu), participent à la préservation de la biodiversité. Depuis ce retour aux sources, les propriétaires accumulent les bonnes nouvelles : concours, médailles et référencement de trois cuvées à Matignon !

A noter que cette année les vendanges ont commencé le 6 août. Du jamais vu.