Les vins dotés d’une capsule à vis sont très souvent en France des vins premiers prix. Par définition, ce sont des vins simples qui ne gagneraient pas à vieillir. Pour autant, certains pays du Nouveau Monde sont des adeptes de la capsule à vis (comme la Nouvelle-Zélande qui ferme ainsi 90% de sa production). Là, des vins de qualité bénéficient de ce dispositif.

Les observations réalisées depuis une quinzaine d’années montrent que la capsule à vis assure également un bon vieillissement des vins. Il faut reconnaître que de grands progrès techniques ont été réalisés en la matière et que ces capsules permettent aujourd’hui de laisser passer un peu d’air, imitant ainsi le rôle du bouchon de liège. Des domaines français établis et de grands domaines hors de nos frontières, comme les domaines Laroche à Chablis et Penfolds en Australie, n’hésitent d’ailleurs plus à utiliser des capsules à vis pour leurs grandes cuvées destinées à vieillir au moins 20 ans.

Et puis, contrairement aux bouchons de liège naturel parfois défectueux (ce qui n’est toutefois pas le cas des bouchons de liège recomposés créés et produits par la société Diam qui sont, par nature, exempts de goût de bouchon), la capsule à vis est d’une qualité constante, assurant un vieillissement homogène entre les différentes bouteilles ainsi fermées d’un même vin.

A propos des Clés du Vin

Ces clés du vin ont été élaborées par Jean-Michel Brouard, en collaboration étroite avec Pierre Vila Palleja (en photo ci-dessous), chef sommelier du restaurant « le Petit Sommelier » dans le 14ème arrondissement de Paris. A 27 ans, Pierre est l’un des meilleurs sommeliers de sa génération. Passionné de vins depuis son entrée à l’école hôtelière à 15 ans, il y décrochera une mention complémentaire « sommellerie ». S’ensuivront des passages remarqués dans de grands établissements de la capitale (le Ritz, Lasserre, le Crillon et le Georges V) ainsi que dans le groupe Alain Ducasse. Curieux de tous les vignobles, « surtout de ceux qu’[il] ne connaît pas », Pierre sillonne les régions viticoles depuis l’âge de 19 ans avec un attachement particulier pour les magnifiques Terrasses du Larzac dans le Languedoc. Chef sommelier du restaurant familial depuis 2012, Pierre a réussi en 2 ans le pari fou de le doter d’une cave exceptionnelle, aux 700 références souvent prestigieuses. Mais toujours dans un esprit de partage avec ses clients. Les coefficients pratiqués ici sont bas et permettent de découvrir de très grands flacons à des prix particulièrement raisonnables. Une philosophie qui a convaincu nombre de grands noms du vin (Dagueneau, Trimbach, Trévallon, Tempier entre autres) qui participent régulièrement à des « dîners vignerons », faits de bons produits du terroir issus d’une sélection qualitative pointue. En somme, un paradis pour tout amateur de vin qui sera accueilli ici avec une gentillesse, une bienveillance et un professionnalisme rares.

pierrevilapalleja