En Provence, le mourvèdre est en terroir de prédilection, en particulier à Bandol. Tardif, nécessitant un fort ensoleillement, on dit qu’il a besoin de voir la mer pour arriver à pleine maturité. Il est souvent associé au grenache et à la syrah et pourrait se développer avec le réchauffement climatique. Certains vignerons en font des cuvées monocépage ou à fort pourcentage, aptes à une longue garde. En voici deux magnifiques échantillons, dégustés dans notre hors-série Sud (à retrouver sur le kiosque en ligne de Terre de vins).

Domaine Figuière
Figure #1 (AB)
IGP Méditerranée 2017

C’est la première cuvée de la nouvelle gamme “Les Expérimentales” qui accueillera des vins insolites ou innovants de ce domaine familial (ex-André de Figuière), fruits de plusieurs années de R&D de François Combard. Ce mourvèdre, d’une belle maturité en 2017, non éraflé, est proposé uniquement en magnums (800 numérotés) après avoir passé un an et demi en barriques de 400 litres de deux vins. Cela donne un vin peu coloré sur des arômes de pruneaux et de garrigue, délicatement épicé et mentholé, peu alcoolisé (13 % vol.). Les tanins sont fins et serrés et deviennent velours au carafage.
Avec un carré d’agneau aux petits légumes.
40 €
83250 La Londe-les-Maures
04 94 00 44 70 – Site internet

Château d’Estoublon
Mourvèdre 2014 (AB)
Vin de France

Le château d’Estoublon, au cœur des Alpilles, est l’un des 12 domaines de l’appellation Baux-de-Provence produisant majoritairement des rouges. L’AOP obligeant l’assemblage, les propriétaires, Rémy et Valérie Reboul-Schneider, ont choisi d’élaborer cette cuvée en vin de France (comme leur 100 % syrah). Légèrement boisée et grillée sur des arômes de réglisse, de garrigue, d’épices, et de fruits rouges très mûrs (griotte), elle est vinifiée en tronconiques et élevée 18 mois en foudres et en barriques pour un ensemble élégant aux tanins soyeux.
Avec une poitrine de porc grillée.
24 €
13990 Fontvieille
04 90 54 64 00 – Site internet