Dans son numéro de janvier/février, Terre de vins consacrait un grand dossier aux vins du Languedoc respectueux de l’environnement. Une sélection de 214 vins affichant les labels AB, en conversion, biodynamie ou encore HVE, et parmi lesquels nos dégustateurs ont extrait leurs coups de cœur que nous vous avons présentés sur terredevins.com. Conclusion cette semaine avec 7 vins qui ont ravi nos papilles…

Cette dégustation est à retrouver dans Terre de vins n°69 et sur notre kiosque digitale.

Domaine de Cabrol – Vent d’Est 2017 (HVE)
Cabardès
16 €

Le bouquet de mûres, myrtilles, truffe fraîche, fève de Tonka… est totalement addictif. Déjà, le velours de sa robe attirait, syrah et cabernet franc rivalisent de concentration mais l’équilibre est majestueux, on le découvre après l’attaque franche, presque croquante, suivie d’un palais frais, évoquant les zestes d’agrumes et le poivre juste broyé. Ample, caressant, gorgé de saveurs, on recommande la carafe, mais même sans il se révèle exubérant. Le domaine, sur le versant sud de la montagne Noire, fleuron de l’appellation, tient son rang : un grand vin qui donne un grand plaisir de dégustation !
• Avec une truffade et bien d’autres possibilités.
Site internet

Château La Liquière – Cistus 2018 (AB)
Faugères
17,70 €

Le ciste, en latin « cistus », est une plante emblématique de ce grand terroir. Vin à la robe profonde, éclatante et concentrée. Le premier nez de cassis, de torréfaction et de chocolat nous imprègne. Clou de girofle, cuir, noix de muscade et thym bien présent complètent cette expression et cette complexité aromatique. En bouche, l’attaque est légèrement poivrée, ronde et volumineuse. Un tanin fondu et caressant le palais nous confirme la présence d’un grand vin de Faugères, à la minéralité propre au schiste. Ce Cistus donnera dans trois années un vin somptueux.
• Avec une souris d’agneau confite et braisée.
Site internet

Château Saint-Martin de la Garrigue – Grés de Montpellier 2017 (Terra Vitis)
Grés-de-Montpellier
17 €

Cette cuvée sans nom honore celui du domaine. Robe pourpre qui présage de son intensité et nez très typé garrigue – thym, laurier – où les fruits noirs bien mûrs dominent : prune, mûre avec des notes de torréfaction. L’élevage est discret et totalement maîtrisé : demi-muids de plusieurs vins durant 16 mois. La bouche est suave, onctueuse, avec des tanins fondus et fins. Complexité et puissance caractérisent ce vin doté d’une grande fraîcheur qui le rend aérien. L’équilibre est parfait, sur une longue finale réglissée et d’épices douces qui lui confère une grande élégance. Un régal !!!
• Sur un cuissot de sanglier à la broche.
Site internet

Domaine Coussan – Le Jardin 2018 (CAB)
IGP Côtes-de-Thongue
25 €

Cette cuvée est la parfaite illustration de l’évolution des vins du Languedoc qui délaissent les grosses extractions et tendent vers plus de fluidité. Cette syrah pure coche toutes les cases d’une vinification moderne qui recherche avant tout la finesse et la fraîcheur. Voilà un vin tout en équilibre, sur une belle arête acide, un moelleux précis et une palette aromatique qui exprime les qualités les plus nobles du cépage. Sur un fond de baies noires très chic percent des notes fraîches d’eucalyptus, de cade et d’épices, pour s’achever sur une très belle finale minérale et les beaux amers de tanins bien mûrs. La classe d’une syrah septentrionale.
• Avec une côte de bœuf à la moelle.

Château Laquirou – Aureus Prestige 2017 (AB)
La Clape
52 €

On est subjugué par la simplicité gourmande et l’équilibre parfait de ce fleuron du domaine. La syrah de bord de mer montre une grande fraîcheur, soutenue par un carignan terrien, la gourmandise chocolatée d’un grenache bien mûr et un élevage minutieux. Issu de vieilles vignes sur les meilleures parcelles, ce vin est sélectionné parmi les trois ou quatre fûts qui ont le mieux évolué. Les vignerons, de la famille Hug, maison suisse renommée d’instruments de musique, ne transigent pas avec la qualité. L’exigence huguenote rencontre ici la rigueur cathare pour produire ce très beau vin, comme un « lieder » louant les charmes de ce terroir de la Clape.
• Sur un tournedos Rossini.
Site internet

Château Guilhem – Grand Vin 2017 (AB)
Malepère
17 €

Quelle race ! Avec son nez appétissant de fraise séchée, de poivre, de viande des Grisons, ses très belles saveurs d’évolution, cuir frais, sous-bois, il est construit sur un équilibre rafraîchissant. On note une grande maîtrise de l’élevage (une année en barrique), imperceptible au bouquet mais dont on sent qu’il encadre et dynamise le vin, idem pour la générosité du millésime : la gourmandise n’altère pas la fraîcheur. Merlot et cabernet franc à parts égales, à maturité parfaite, s’expriment et se complètent. Mérite son nom de grand vin.
• Sur un canard au sang.
Site internet

Château La Dournie – Élise 2020 (AB)
Saint-Chinian
18 €

Exquise Élise. Quelle élégance sur ce nez de fruits des bois mûrs et de menthe poivrée, accompagnés de quelques notes balsamiques ! La bouche est un parfait équilibre entre fraîcheur, gourmandise et complexité. On y retrouve ces arômes découverts au nez, caractéristiques des plus belles syrahs (90 % dans ce vin) avec plus de finesse et une jolie panoplie d’épices douces. À la fin du premier verre, nous avons juste envie d’y retourner pour découvrir de nouveaux arômes. Un vin qui présage un joli potentiel de vieillissement.
• Avec un magret de canard façon Ducasse, cuit au vinaigre de framboises, baies de genièvre et cardamome.
Site internet