Dans son dernier numéro, Terre de vins consacre un grand dossier aux vins du Languedoc respectueux de l’environnement. Une sélection de 214 vins affichant les labels AB, en conversion, biodynamie ou encore HVE, et parmi lesquels nos dégustateurs ont extrait leurs coups de cœur que nous vous présentons sur terredevins.com. Cette semaine, 7 coups de cœur en appellations Languedoc.

Cette dégustation est à retrouver dans Terre de vins n°69 actuellement en kiosques et sur notre kiosque digitale.

Domaine Ampelhus 2019 (AB)
Languedoc
15 €

Thibaud Vermillard et Jenia Vasiljeva, au domaine Ampelhus à Lunel-Viel, ont choisi de planter, suivant leurs convictions, des « cépages modestes », les oubliés piquepoul noir, rivairenc et morrastel. Ils sont vinifiés pour la première fois dans ce 2019 avec les classiques carignan, mourvèdre, syrah et grenache, pour donner un vin original, plein de relief, un nez patiné d’armoire d’apothicaire, du jus et de l’équilibre, avec une note finale de café torréfié. Ce retour en grâce définitivement séduisant est un choix d’avenir : ils sortent leur gamme « cépages rares » pour ce printemps 2021.
• Sur un rognon de veau flambé sauce moutarde.
Site internet

Domaine Clavel – Copa Santa 2018 (AB)
Languedoc
21 €

Une couleur invitante et brillante, un nez profond et confortant, sur l’amande amère, et l’humus, il se livre en bouche avec de la chair, du jus, sur une structure aux tanins fins, à la longue finale aérienne. Intensité et gourmandise des sélections parcellaires de syrah, grenache, carignan, sur le calcaire des contreforts du Larzac, avec des petits rendements (28 hl/ha). On applaudit le succès continu de cette cuvée emblématique de Pierre Clavel depuis 1992, qui exprime un terroir vivant et attachant, une Copa Santa qui touche bien au-delà de l’Occitanie.
• Avec une pintade rôtie, grenailles au romarin et champignons sautés.
Site internet

Château de Gaure – Pour mon père 2019 (AB)
Languedoc
22 €

Le château de Gaure est dans l’Aude, à Rouffiac, mais les syrahs qui entrent dans cette cuvée sont dans le Roussillon, sur schistes à Latour-de-France et sur calcaires à Tautavel. Elles sont assemblées avec des carignans centenaires et une pointe de grenache-mourvèdre des meilleurs terroirs, à tout petit rendement (5 à 10 ha/hecto), vinifiés en levures indigènes. Quel bel hommage rend Pierre Fabre à son père disparu, avec un nez franchement gourmand, une bouche ample et souple de fruits rouges, notes de réglisse et olive noire, un vin puissant et digeste. Il laisse parler son terroir, en le travaillant en bio depuis 2005, et en regardant vers la biodynamie.
• Avec un tagine de souris d’agneau aux pruneaux.
Site internet

Villa Dondona – Dame Mourvèdre 2015 (AB)
Languedoc
42 €

Que de tendresse dans ce flacon d’un temps ancien, scellé de cire rouge, à l’étiquette qui semble tracée à la plume. Pour élaborer la grande cuvée de leur Villa Dondona à Montpeyroux, Jo Lynch et André Suquet ont patiemment élevé leurs meilleurs mourvèdres sur Terra Rossa, glaise rouge caillouteuse. Le 2015 atteint sa maturité parfaite : clair et brillant dans le verre, il s’ouvre sur la fleur de prunier, la griotte, avec une pointe de cannelle, et se révèle soyeux et équilibré, délicatement acidulé, relevé d’une note de thym. Profond, posé, et très gourmand. Il existe aussi une grande Dame Mouvèdre en magnum.
• Sur des cèpes farcis à la périgourdine.
Site internet

Mas Coris – Pic de Vissou 2015 (AB)
Languedoc-Cabrières
25 €

Véronique et Jean Attard ont pris le temps pour ce vin, sur leurs 8 hectares en zone Natura 2000, entre Pézenas et le lac du Salagou, avec vue sur le pic du Vissou. Ce 2015 à reflet grenat sombre a gagné un nez complexe, sur la cerise à l’eau-de-vie, les épices à vin chaud et le cèdre. La bouche, bien typé syrah, garde nervosité et fraîcheur en longueur. Un vin d’auteur, parfait à boire maintenant et légèrement rafraîchi au retour des beaux jours.
• Avec une tourte tiède de canard aux pistaches.
Site internet

Mas d’Arcaÿ – Magalona 2018 (HVE)
Languedoc-Saint-Drézéry
30 €

Il accroche l’œil avec sa robe rubis pimpante, translucide comme de l’organza de soie, il charme l’odorat avec ses arômes de fruits confits et d’anis. Dans le verre, on retrouve une jolie matière délicate, tension et longueur, une note mutine de framboise acidulée, qui ne laisse deviner ce 15,5° affiché sur la contre-étiquette. Ce grenache (à 90 %) en petit rendement, principalement élevé en fût, est travaillé en version contemporaine et « haute-couture », emballé d’une bouteille de poids et étiqueté en occitan. La grande cuvée d’un grand terroir de grenache.
• Sur une queue de lotte enroulée dans du lard, sauce tomate safranée.
Site internet

Château de L’Engarran – Quetton Saint Georges 2017 (Terra Vitis)
Languedoc-Saint-Georges-d’Orques
22 €

L’élégant château de l’Engarran continue de charmer et récolter les lauriers, et cette cuvée de référence depuis 1995, avec son altière étiquette d’or aux atlantes, est le parfait exemple du travail de Diane Losfelt, à la tête de l’historique domaine familial. Sous une robe rouge brillante, un nez invitant, brume de fleur du jardin sur un cuir patiné, une bouche qui livre une belle matière veloutée, en longueur, avec une note saline et épicée de poivre noir. Une vinification parcellaire de la syrah et du grenache et un élevage partiel en barriques neuves pour arriver à cette maturité sereine. Une cuvée qui traverse magnifiquement le temps, comme le prouvent les millésimes affinés que propose le domaine.
• Avec une palombe rôtie et son pain perdu aux abats.
Site internet