Dans son dernier numéro, Terre de Vins propose sa traditionnelle dégustation de blancs. À vous les bouquets de fleurs blanches, les saveurs de fruits blancs, verts ou jaunes, la gamme des agrumes, les textures fluides, la tension, les expressions minérales et salines… le souffle tendre et croquant du printemps. Avec cette année une particularité : pas d’élevage en barriques, pour des vins rapidement prêts à déguster. Découvrez ici quelques coups de cœur qui se sont distingués parmi notre sélection de 120 cuvées.

Cette dégustation est à retrouver dans Terre de vins n°76 et sur notre kiosque digital.

Château Graveyres 2020
Entre-deux-Mers Jade

6,50 €
En voilà une surprise ! Cette cuvée à prix très doux, produite sur une parcelle de 1,6 hectare par la famille Benito, est un assemblage 50 % sauvignon, 50 % muscadelle. La palette déployée par le nez se fait d’abord discrète, sur un fruit appétissant mais surtout de la pierre chaude, de l’ardoise. En bouche, c’est un vin plus tactile qu’aromatique, doté d’une vraie consistance, bien dessiné, juteux et presque granuleux dans son toucher de bouche. Beaucoup de finesse et de persistance derrière une apparente simplicité.
• Sole meunière.

Domaine Boudau – Le Clos 2021
Côtes-du-Roussillon blanc

9,40 €
Un grand classique d’une implacable régularité du duo Véronique et Pierre. Le domaine s’étend sur une cinquantaine d’hectares. Issu de la partie sise sur sol rouge et socle calcaire des Corbières, cette cuvée, élevée en cuve, assemble grenache blanc et vermentino. L’or est brillant, orné d’un joli reflet vert. Le nez élégant exprime ses nuances de poire, d’amande fraîche et de jacinthe. Dans une bouche ample viennent se glisser des notes d’épices, de gingembre et d’agrumes frais. Harmonieux et bien équilibré, sa pointe de vivacité en finale révèle tout son charme.
• Carpaccio de gambas aux baies roses.
www.domaineboudau.fr

Clos Nicrosi – Stecaja 2021
Coteaux-du-Cap-Corse

13 €
On connaît bien le Clos Nicrosi du temps de Jean-Noël Luigi, notamment pour son blanc de gastronomie qui a fait la réputation du domaine entre mer et maquis (sans oublier son muscat et son rappu). Sa fille Marine et son fils Sébastien y laissent désormais leur empreinte, d’abord en travaillant le vignoble d’une quinzaine d’hectares en bio, certifié cette année, et en créant une nouvelle gamme plus accessible, pour apéritif, casse-croûte et autre spuntinu (pique-nique). Un vermentinu sur schiste récolté plus tôt, floral et minéral aux parfums d’agrumes et de fruits blancs sur une fraîcheur saline.
• Une friture d’éperlans.