cité du vin en chantier - Petit Claude ( Bordeaux )
cité du vin en chantier - Petit Claude ( Bordeaux )

On vous l’écrivait déjà il y a quelques jours, cela a été confirmé dans un entretien avec de Philippe Massol, mené par nos collègues de sudouest.fr : la « Cité des Civilisations du Vin » devient « Cité du Vin » et ouvrira bien ses portes aux visiteurs en juin 2016.

La Cité du Vin simplifie son nom, en abandonnant le mot « Civilisations »: une « simplification nécessaire », bien que « le mot Civilisations était important pendant le projet, pour bien expliquer sa dimension culturelle », explique Philippe Massol, directeur du projet. Dimension culturelle toujours inscrite par ailleurs, puisque la Fondation pour la Culture et les Civilisations du vin, menant le projet de construction de la Cité, a été reconnue d’utilité publique par le gouvernement en novembre 2014, « une avancée qui était importante pour le monde du vin, qui est plus souvent décrié que reconnu ces derniers temps », analyse le directeur.

Ouverture confirmée en juin 2016

« Depuis le début des travaux, le maître d’oeuvre du chantier, (l’agence d’architecture XTU) doit remettre les clés du bâtiment fini à la ville le 31 mars 2016. Il faut ensuite compter plusieurs semaines de mise en place. Le site ouvrira ses portes au public, nous l’espérons, en juin 2016 », dévoile Philippe Massol. Selon lui, « aucun retard dans le calendrier depuis le début des travaux, pas de raison que cette date ne soit pas respectée. »

Objectif de 400 000 visiteurs confirmé

Cette Cité du Vin prévoit d’accueillir 400 000 visiteurs par an, un objectif « réaliste » selon le directeur de la Fondation, soit un peu moins de 10% des 6 millions de touristes que reçoit la ville de Bordeaux annuellement. « En plus de faire venir les touristes, elle devra également accueillir les habitants de Bordeaux et de toute la région, grâce aux expositions temporaires, à l’auditorium, aux restaurants, etc. Cela doit être un lieu à vivre ». La première exposition temporaire, qui se tiendra de juin à décembre 2016, sera « liée à l’inauguration, c’est un projet artistique autour de la construction et de l’ouverture de la Cité ».

Une entrée autour de 20 €

Pour un ticket d’entrée d’environ 20 €, le visiteur de la Cité du Vin, armé de « son compagnon de voyage sous forme de smartphone, intuitif et parlant sa langue maternelle, rentre sur un parcours permanent de 20 modules, qui sont à chaque fois une étape pour faire découvrir le vin. On ne présente pas de marques, ni d’appellations, mais bien une dimension culturelle, historique et géographique du vin », précise Philippe Massol. Avant de prendre pleinement conscience de ses sens dans des ateliers de dégustations « multisensoriels » dans le noir, avec diffusion d’arômes, etc. Et enfin de déguster réellement un vin de son choix sur le belvédère, parmi une sélection du monde entier, en présence d’un membre de la Cité.

Rappelons que deux restaurants verront également le jour avec l’ouverture de la Cité du Vin, un bar à vin et tapas au rez de chaussé, et un restaurant panoramique au 7ème étage de la Cité, avec une centaine de couverts prévus. Ainsi que de nombreux autres établissements (hôtel, boutiques, etc.) dans les nouvelles constructions de ce quartier en pleine mutation, « qui n’auraient pas vues le jour si la Cité n’était pas sortie de terre », affirme Philippe Massol. Au total, il estime à 1000 le nombre d’emplois directs, indirects et induits créés par la Cité du Vin.

Photo Claude Petit