Frédérique Olivié, propriétaire du Château le Bouïs à Gruissan, a officiellement inauguré ce lundi 25 juin, son Pôle Œnotouristique d’Excellence : 10 ans de travaux pour bâtir la Légende du Bouïs, sur son domaine viticole dans la Clape. Sur ce site Natura 2000, le projet de réhabilitation et d’aménagement du domaine a mobilisé plus de 1,5 millions d’euros d’investissement, initié dans le cadre du programme FEADER « Qualité de vie en milieu rural et diversification de l’économie rurale ».

Frédérique Olivié a démarré en 2006, avec 2,5 hectares, la Grange du Bouïs, puis a réuni en 2009, ses vignes avec le château en un domaine d’un seul tenant de 49 hectares. Elle a décidé d’en faire un vignoble d’excellence, mais aussi un projet œnotouristique, comptant parmi les pionnières régionales. Sa démarche va bien au delà d’une visite de cave et de vigne, elle raconte une histoire et fait vivre une expérience. « Le Bouïs est une pépite à laquelle il fallait redonner du lustre, en faire un écrin. J’ai compris l’endroit en y vivant, en retrouvant l’histoire de ce domaine né sous Louis XV, qui a pris son essor au XIX° siècle. Je voulais raconter et partager ce passé » explique Frédérique Olivié. Elle s’inscrit, depuis ses débuts, dans la démarche touristique régionale à dimension européenne, en partenariat avec des acteurs institutionnels dont la région Occitanie, l’Office du Tourisme de Gruissan, sa Commune et son Maire Didier Codorniou, le Grand Narbonne l’ADT de l’Aude… « C’est un travail de longue haleine, qui a demandé beaucoup de volonté et de réflexion pour la rénovation. Les projets sont autofinancés aux 2/3 et un tiers par les partenaires, de l’Europe au grand Narbonne… J’ai démarré mon projet au moment du livre blanc sur l’œnotourisme, qui était à ses débuts dans la région, c’était un pari. C’est devenu un modèle, quand on voit l’énorme potentiel de notre région. Et on ne peut pas faire de l’œnotourisme en solo, on le fait toujours dans un collectif. »

Les propositions du château le Bouïs se sont construites par étapes : les bâtiments restaurés sont devenus caveau, restaurant, salle de séminaire, hébergement et parcours muséographique interactif, la Légende du Bouis. Créé en 2015, il raconte 300 ans d’histoire en 5 femmes vigneronnes, en utilisant les nouvelles technologies, les arts, et le patrimoine. Le domaine propose aussi des activités pour les enfants en jeu de piste et une palette d’activités œnotouristiques allant des balades au clair de lune aux ateliers de dégustation.

Chaque millésime enrichit le projet, avec le point d’orgue cette année : la cave de 300 m2 est transformée en chai à barrique et amphores et un lieu modulable de réception et d’exposition. « On va présenter l’élevage en amphore, c’est intéressant, symbolique, mystérieux. Les visiteurs pourront déguster des vins tirés directement de l’amphore. C’est toujours un dialogue avec le vin et l’histoire ». explique Frédérique Olivié. Pour le dialogue mets et vin, elle a rencontré Jean-Marc Boyer, chef étoilé au Puits du Trésor à Lastour, près de Carcassonne. Il signe la carte 2018, avec le concours de José Martin. « Le chef a fait comme moi, il a écouté le domaine, respiré l’endroit pour en faire une cuisine de partage qui dialogue avec les vins ».

Château le Bouïs
11430 Gruissan, 04 68 75 25 25, www.chateaulebouis.fr