A partir de 2016, 400 00 visiteurs viendront visiter la Cité des Civilisations du Vin, le prochain « Guggenheim du vin » de Bordeaux. Des centaines de personnes étaient venues, hier matin, assister à la cérémonie symbolique de la « pose de la première pierre » qui réunissait institutionnels, mécènes et journalistes, venus par centaines depuis Vinexpo.

La Cité des Civilisations du Vin, ce futur bâtiment de 14 000 m² au « geste architectural audacieux », selon Alain Juppé le maire de Bordeaux, est officiellement sortie de terre. Ses courbes arrondies rappelant une carafe de dégustation, accueilleront la lumière le jour et s’éclaireront la nuit. Anouk Legendre (Agence d’architecture X-TU ayant conçu l’ouvrage) et Robert Mann (scénographie intérieure) étaient présents et ont été remerciés par le maire pour la conception originale de ce futur bâtiment hors du commun, qui deviendra un nouveau symbole de la capitale bordelaise du monde du vin.

Pour l’occasion, une mise en scène spectaculaire a dévoilé la maquette de la future cité, entourée par 8 ceps de vigne et par ses mécènes, geste symbolique important dans un projet où le financement privé s’élève à près à 25 % (15 millions d’euros) du budget total. Du « jamais-vu » sur un projet d’utilité publique, soutenu par les institutionnels publics qui financent 63 millions d’euros, répartis entre la ville de Bordeaux (26 % du financement) maître d’ouvrage, l’Union Européenne (25 %), la Communauté Urbaine de Bordeaux (18%), la région Aquitaine (11%), le CIVB (11%).

« Grâce à vous, ce projet est devenu le premier projet de ce type en France où la part du mécénat est aussi importante », exprimait Sylvie Cazes, très émue lors de son discours, à tous les mécènes présents pour le lancement de la construction de la Cité. « Nous avons réuni à ce jour près de 60 mécènes, avec des profils très différents. Tous auront leur nom gravé à vie dans la pierre », explique Nicolas Gailly, administrateur du fonds de dotation.

Quatre possibilités de dons pour devenir mécène : 100 000 euros pour le plus petit don possible, puis 250 000, 500 000 et 1 million d’euros (Crédit Agricole, Prince de Luxembourg). Une amicale américaine a été également lancée, « Great friends of Cité des Civilisation du Vin », présidée par Robert Wilmers, banquier américain et également propriétaire du château Haut-Bailly, qui cherche des mécènes outre-Atlantique.

Cette Cité des Civilisations du vin, située dans le quartier bordelais des bassins à flot en pleine rénovation, accueillera des vins du monde entier. C’est pourquoi la pose symbolique de la première pierre s’est déroulée pendant Vinexpo « dont la fréquentation est grandissante dans un climat d’affaires très positif », se félicitait Alain Juppé, au Parc des Expositions de Bordeaux et au Palais des Congrès, qui avait annoncé cette année l’accueil de 50 000 visiteurs et 2400 exposants venus du monde entier.

Le début des travaux de la Cité est prévu pour le 2 septembre prochain : ils dureront jusqu’au début 2016, l’ouverture de la Cité étant annoncée pour mars 2016.

Laure Goy
Photo L. Theillet / Sud-Ouest