Michèle Chantôme et Philippe Faure-Brac ont présenté ce double événement aux délégués nationaux présents en Géorgie (photo JB)
Michèle Chantôme et Philippe Faure-Brac ont présenté ce double événement aux délégués nationaux présents en Géorgie (photo JB)

En juin 2017, à la Cité du vin de Bordeaux, l’Association de la Sommellerie Internationale se dotait d’un nouveau président après deux mandats du Japonais Shinya Tasaki. Un an plus tard, Andres Rosberg, son successeur argentin, et les délégués de plus d’une trentaine de pays, viennent de se réunir à Tbilissi, en Géorgie. Au menu, une assemblée générale résolument tournée vers l’avenir en même temps que la découverte d’un pays où la viticulture est riche de plus de 8000 ans d’histoire et de plusieurs centaines de cépages.

Des multiples temps forts qui vont rythmer les trois prochaines années en termes de concours et de réunions sur différents continents on retiendra avant tout celui qui mobilise la France depuis plusieurs mois déjà. Car passée la déception de voir le concours ASI du Meilleur sommelier du monde lui filer sous le nez au bénéfice de la Belgique, l’Union de la Sommellerie Française (UDSF) s’est retroussée les manches pour l’organisation d’un événement tout aussi important. « Le 3 juin 1969, à Reims, quatre pays, la Belgique, l’Italie, le Portugal et la France, entérinaient la création de l’ASI. Cinquante ans plus tard, jour pour jour, nous allons célébrer cet événement à nouveau en Champagne », explique Philippe Faure-Brac, Meilleur sommelier du monde 1992 et président de la sommellerie française.

Toutefois les festivités débuteront dès la veille à Paris où les délégations étrangères seront accueillies pour la tenue de leur assemblée annuelle. « Nous profiterons de leur présence pour fêter ensemble un autre anniversaire, celui de la naissance de l’UDSF lors d’un dîner de prestige », poursuit le sommelier parisien.

Le lendemain, direction Reims pour une série d’événements que Michèle Chantôme, secrétaire générale de l’ASI, met sur pied avec le soutien de la France. « Un des temps fort de ces cérémonies aura pour cadre la maison champenoise Piper-Heidsieck où les quatre pays à l’origine de l’ASI étaient réunis en 1969. Epernay et différents villages champenois recevront les sommeliers du monde le mardi 5 juin pour des visites et une dernière fête qui conclura ce cinquantième anniversaire. »

« Notre ambition est d’inscrire au Guinness Book la plus grande brigade de sommeliers jamais réunie en un même lieu », souligne Philippe Faure-Brac.

Suivre sur Twitter :
ASI – Association de la Sommellerie Internationale
#ASIGeorgia2018