En choisissant un clin d’œil à la mode et aux magazines féminins pour sa campagne 2012, le Beaujolais Nouveau poursuit sa stratégie de rénovation d’image entamée l’année dernière à l’occasion de ses 60 ans. Le troisième jeudi de novembre sera-t-il « fashion » ?

Malgré la morosité d’une année 2012 dure pour le vignoble beaujolais (une récolte estimée à 400 000 hl, soit
la moitié des volumes habituels…), la filière veut rester confiante sur la qualité du millésime et compte plus que jamais sur le succès du Beaujolais Nouveau pour doper ses résultats commerciaux.

L’année dernière, le Beaujolais Nouveau a fêté ses 60 ans. C’est en effet en 1951 que la règlementation sur la libération du « vin nouveau » s’est assouplie, permettant aux viticulteurs du Beaujolais de commercialiser rapidement leur production en primeur – au fil des ans, le rendez-vous sera fixé au troisième jeudi de novembre. Le succès n’a pas tardé, et le Beaujolais Nouveau est devenu un phénomène extrêmement populaire, prenant même une ampleur internationale (notamment au Japon, où il est très apprécié). Cette popularité s’est accompagnée, parallèlement et progressivement, d’une image un peu triviale, voire péjorative, que l’interprofession a souhaité corriger récemment. Cette nouvelle stratégie, visant à donner une image plus « glamour » au Beaujolais Nouveau, a été entamée l’an dernier pour le soixantième anniversaire, et prend une dimension supplémentaire cette saison.

L’interprofession a souhaité en effet associer le Beaujolais Nouveau, un vin « griffé » AOC, à la mode, avec le concours de l’agence Havas 360. Le concours « Nouveaux Créateurs » initié par Inter Beaujolais au printemps dernier, s’est soldé par la victoire de Lucinda Rossat, étudiante à l’ESMOD Lyon : c’est sa robe qui « habille » la bouteille de Beaujolais Nouveau sur le visuel de la campagne 2012, lequel fait ouvertement référence aux magazines de mode féminins.

Tous les détails sur la réalisation de cette campagne sont disponibles en ligne sur www.beaujolais.com. De quoi patienter en attendant la sortie du Beaujolais Nouveau, le troisième jeudi de novembre comme le veut la tradition !

M.D.