Dominique Piron (photo archives Terre de Vins)
Dominique Piron (photo archives Terre de Vins)

A deux jours de Lyon Tasting, trois questions à Dominique Piron, producteur-négociant installé à Morgon, et président d’InterBeaujolais depuis juillet 2016.

POUR EN SAVOIR PLUS SUR LYON TASTING

Pour cette deuxième édition de Lyon Tasting, 16 producteurs et négociants du Beaujolais seront présents. Que représente Lyon Tasting pour le vignoble ?
Historiquement, et paradoxalement, le Beaujolais a un lien commercial historique fort avec Paris, mais plus aléatoire avec Lyon, dont on dit pourtant que le Beaujolais est le troisième fleuve. Mais Lyon a le choix du roi : les vins du Beaujolais au nord, les vins du lyonnais et du roannais à l’ouest, et les vins du Rhône au sud. La relation entre Lyon et le Beaujolais est à l’image d’une relation affective : à la fois beaucoup d’amour, mais parfois du désamour et quelques infidélités, avec tous ces prétendants qu’elle a autour d’elle.
Être présents à Lyon, qui plus est dans un endroit emblématique et haut-de-gamme comme le Palais de la Bourse, correspond complètement à notre souhait de continuer à renouer avec la ville, et à ce qui est en train de se passer avec les Lyonnais : mettre en avant les vins de la région, qui (re)trouvent leur clientèle, faire découvrir les nouveaux vins, et prouver que l’exigence mise en œuvre dans le vignoble au niveau de la qualité des vins a produit de vrais résultats. Lyon Tasting est une belle occasion de séduire à nouveau et fidéliser les lyonnais.

Quel a été le bilan de la première édition de Lyon Tasting ?
Les visiteurs sont plutôt jeunes, et globalement très curieux. Soit ils ont encore les préjugés de leurs aînés sur le Beaujolais, mais se montrent ouverts et souhaitent se faire leur propre opinion, soit ils sont sans a priori, et apprécient le profil des vins du Beaujolais, qui correspond à leurs attentes de consommation : des vins ni trop boisés ni trop tannique, élégants et digestes, facile à accorder avec une cuisine quotidienne comme avec des mets plus travaillés.
Nous sommes donc heureux de constater que la qualité des Beaujolais et leur aptitude à former de très beaux accords mets et vins n’est pas réservé qu’aux professionnels, qui considèrent le Beaujolais comme un grand vignoble depuis bien longtemps (en témoigne la très grande place des Beaujolais dans les cartes des vins de grands restaurants étoilés, comme chez Bocuse, ou la Mère Brazier, ainsi que la nomination chaque année de vins de la région aux Trophées de la Gastronomie, et leur présence quasiment systématiques aux dîners officiels).

Comment voyez-vous le Beaujolais dans dix ans ?
Depuis dix ans, le Beaujolais a indéniablement gagné en qualité et sa production est devenue plus régulière, ce qui est une nécessité dans le commerce. Une suite de beaux millésimes, amorcée avec l’année 2009, ainsi que des nombreux efforts et changements de pratique par beaucoup de vignerons, ont fat progressé le vignoble de façon importante, en peu de temps. La nouvelle génération et les nouveaux arrivants dans la région ont insufflé un vent de renouveau bienvenu, conciliant un héritage des pratiques de leurs aînés avec des techniques de vinification et une vision du travail nouvelles.
Dans dix ans, nous espérons donc que ce mouvement dynamique et qualitatif sera définitivement ancré et stabilisé. En plus des améliorations évoquées précédemment, la région s’est inscrite dans de nombreuses autres démarches, telles que la reconnaissance des climats et l’obtention de premiers crus, une présence accrue à l’international qui nous a toujours bien accueilli et a toujours apprécié nos vins. Le vignoble est magnifique mais parfois compliqué à exploiter, entre les reliefs, le morcellement et le travail manuel plus nécessaire qu’ailleurs.
Mais nous avons l’atout de ceux qui ont connu des périodes moins fastes : c’est l’envie de réussir à démontrer tout le potentiel de nos vins.
Dans dix ans, nous aurons officiellement la reconnaissance que nous méritons, celle d’être un grand vignoble.

Informations pratiques
Lyon Tasting
Palais de la Bourse de Lyon (69002)

Samedi 10 novembre de 10h à 18h30
Dimanche 11 novembre de 10h à 18h

Réservez vos places dès à présent !