Les partenaires de Lyon Tasting, l’événement « Terre de Vins » qui se déroule ce week-end, se sont réunis hier au lycée d’hôtellerie François-Rabelais à Dardilly dans la métropole lyonnaise. Pour tous, ce rendez-vous constitue une première importante pour le vin dans la capitale des Gaules.

« Lyon, c’est la ville du Beaujolais ». Jean Bourjade, directeur de l’Interprofession du Beaujolais, Interbeaujolais, a montré hier toute sa volonté d’occuper la place de Lyon. « C’est mon boulot, insiste t-il. Historiquement nous étions bien plus présents. Nous devons retrouver ce marché ». C’est ainsi que 25 propriétés du Beaujolais, représentatives de l’excellence et de la diversité de ce vignoble, occuperont toute leur place au sein du palais de la Bourse de Lyon les 14 et 15 octobre pour mieux faire connaître l’évolution en marche de ces appellations et leur formidable rapport qualité-prix.

Au sud de Lyon, du côté de l’Interprofession Inter-Rhône, qui s’étire du sud Lyon au département du Gard, la priorité n’est pas différente. Eric Rosaz, nouveau directeur délégué d’Inter-Rhône, se réjouit de constater que 23 propriétés et maisons vont représenter toute la complexité et la richesse des vins de la vallée du Rhône à un moment où « le président de l’appellation, Michel Chapoutier, candidat à sa succession, va fixer une nouvelle feuille de route » avec de nouvelles priorités pour l’interprofession « notamment au niveau technique, en matière de recherche et développement ».

Si ces vins pourront être dégustés (trois cuvées par domaine), ils pourront aussi être commandés grâce à Vinatis.com, opérateur internet qui monte et a construit sa réussite à Annecy tout proche. Plus de moitié des vins pourront ainsi être acheminés en direct par Vinatis, qui attend beaucoup de Lyon Tasting pour être encore plus proche des consommateurs. La filière a en effet compris l’importance de cet événement de prestige à Lyon, où n’existait encore aucun événement de cette nature. Diam (bouchons), Riedel (verres) et le groupe Charlois (tonnelleries Saury et Ermitage) feront en effet valoir leur excellence, tout comme UPS, spécialisé dans le transport international, qui a assuré l’acheminement des quelque… 6000 bouteilles proposées.

Toute la région de Lyon, enfin, est mobilisée autour de Lyon Tasting : le lycée hôtelier François-Rabelais tout d’abord, dirigé par Daniel Gorrindo qui a mobilisé une cinquantaine de professeurs et élèves autour de ce projet. Des élèves qui ont concocté un menu tout en saveurs hier, en accord parfait avec les vins de la cave de Tain l’Hermitage (saint-joseph) et ceux de Dominique Piron (morgon et beaujolais); la mairie de Lyon, qui a accueilli ce projet avec beaucoup de bienveillance et l’a fortement relayé ; la région Auvergne Rhône Alpes au travers, notamment, du Comité vin, bras armé de la filière viticole dirigé par Patricia Picard.

Une grande entreprise du cloud (stockage de données), Cheops Technology, a voulu elle aussi participer à cet événement et, de Lyon, prendre toute sa part en soutenant cette première édition, également fortement soutenue par les médias régionaux, le groupe Le Progrès, représenté par Michel le Ray et Bruno Colas, et Télé Lyon Métropole, où son directeur, Jean-Pierre Vacher entend faire bouger les lignes de l’antenne et accorder désormais une chronique à la gastronomie « où le vin trouvera aussi sa place ». A deux jours de l’ouverture de Lyon Tasting, les amoureux du vin sont impatients d’inaugurer cette première édition.

Photos Pierre Martinez

LA LISTE DES PARTENAIRES DE LYON TASTING

Inter Rhône
Inter Beaujolais
RIEDEL
Vinatis
UPS
Mairie de Lyon
Œnothèque Auvergne Rhône Alpes
Le Progrès
Télé Lyon Métropole
Lycée hôtelier François Rabelais
Bureau interprofessionnel des vins de Bourgogne
CHEOPS TECHNOLOGY
DIAM
Ermitage (Groupe Charlois)
Bureau National Interprofessionnel du Cognac
Institut Paul Bocuse
Valécrin (eau minérale de la Vallée des Ecrins)

RÉSERVEZ VOS PLACES POUR LYON TASTING