La récolte 2015 s’annonce à la hauteur de sa flatteuse réputation en Bourgogne. Des rouges profonds et solides s’inscrivent indéniablement dans la lignée des plus grandes années. Les blancs puissants et chaleureux devraient gagner en typicité pendant la phase d’élevage.

« Un mixte entre 2009 pour la maturité et 2005 pour la structure ». Rapprochement, comparaisons, associations, le millésime 2015 anime joyeusement les discussions en Bourgogne depuis la fin des décuvages des rouges. Joyeusement car les références les plus glorieuses sont convoquées. Les vins attirent les commentaires les plus louangeurs. L’ensoleillement record et la chaleur ont donné naissance à des raisins d’une qualité comme on en voit que 2 ou 3 fois dans une carrière de vignerons.

« Finalement les vins présentent davantage de fraîcheur aromatique qu’attendu », constate Thibault Liger-Belair, vigneron sur quelques très beaux terroirs de la Côte de Nuits : Richebourg, Gevrey-Chambertin, Vosne-Romanée, etc. Rien de comparable avec le millésime 2003 et ses arômes de fruits souvent compotés voire figués. Les producteurs ont souvent augmenté le pourcentage de vendanges entières (sans éraflage) mis en cuve. Grégory Patriat, vinificateur de la maison Jean-Claude Boisset (Nuits-Saint-Georges) le confirme : « Cette pratique a notamment pour mérite de faire baisser les degrés d’alcool », explique-t-il. Ces vins demanderont très certainement des élevages sur la durée pour donner la pleine mesure de leur concentration naturelle.

Les blancs pâtissent quelque peu, à ce stade de leur élaboration, des acidités faibles induites par les grandes chaleurs de l’été. Les vins sont pour beaucoup riches, opulents, assez atypiques quant à leurs degrés alcooliques. « Je ne me fais pas de souci, les lies sont très saines et cela permettra des élevages idéaux », expose Ludivine Griveau, régisseur des Hospices de Beaune. Les vins pourraient donc gagner en fraîcheur et en harmonie sur la durée.

Il y a cependant fort à parier que le millésime 2015 restera dans les annales avant tout comme un exceptionnel millésime pour le pinot noir bourguignon.