Miren de Lorgeril, à la tête des Vignobles Lorgeril, a été nommée pour recevoir un Women’s Award lors de la cérémonie organisée par le journal La Tribune le 14 décembre prochain.

Pour la sixième édition des Women’s Awards, le journal La Tribune a sélectionné 14 femmes remarquables, nommées dans sept catégories (Femmes de Sciences et de Technologie, Smart City, Start Uppeuse, Numérique, Entrepreneure, Entreprise de Taille Intermédiaire (ETI), Manager).
Miren de Lorgeril a été retenue dans la catégorie Entrepreneure, à l’issue de sélections régionales à travers la France qui ont réduit le nombre de compétitrices à deux par catégorie (trois dans la catégorie Entrepreneure, puisque les concurrentes de Miren de Lorgeril sont les deux créatrices de Graine de Pastel, basées à Toulouse, Carole Garcia et Nathalie Juin).

Comme aux Oscars, les nommées assisteront à la soirée de remise des prix qui verra la révélation du nom de la lauréate. Cette cérémonie aura lieu au Théâtre Blanche à Paris le 14 décembre prochain.
« Je suis très fière d’être nommé pour ce prix », déclare Miren de Lorgeril. « Quelle que soit l’issue de cette sélection, c’est une reconnaissance pour mon parcours personnel mais aussi pour le groupe Lorgeril, qui a fait passer notre maison en quelques années d’une exploitation historique familiale à une entreprise et une signature forte pour des vins d’excellence diffusés dans le monde entier. C’est la reconnaissance d’un chemin semé d’embûches : dans un monde masculin, depuis 23 ans, j’ai eu à cœur de développer l’ensemble des savoir-faire de nos métiers, de la vigne à la bouteille, de la qualité de nos vins à l’excellence de leur présentation, de la diffusion internationale à l’accueil sur place avec un développement oenotouristique audacieux depuis 15 ans. Rien n’est jamais acquis mais cette sélection prouve l’intérêt de notre chemin : nos vignobles, nos paysages, nos terroirs, les femmes et les hommes de notre Grand Sud ont entre leurs mains un vrai pouvoir de développement. Pour cela il faut le vouloir et y croire et persévérer pour les années à venir et comme dirait Woody Allen, je m’intéresse à l’avenir, car c’est là que j’ai décidé de passer le reste de ma vie ! »

Lorsque son époux Nicolas de Lorgeril hérite du Château de Pennautier en 1987, Miren de Lorgeril laisse sa carrière de juriste et reprend le chemin des études. Elle obtient en 1988 un DESS droit de la vigne et du vin à l’université d’Aix en Provence. Puis à partir de 1992, elle prend la direction de la propriété, dans la famille de son époux depuis neuf générations, et lui donne une nouvelle impulsion. Le domaine, figure de proue de l’AOC Cabardès, passe de 100 à 225 hectares et des achats de propriétés suivent, dans d’autres appellations du sud, pour étoffer la gamme et la rendre représentative du vignoble régional.

Miren de Lorgeril mène de front développement export et création d’un pôle tourisme à Pennautier avec restaurant, bar à vins, gîtes et caveau de vente avec point de dégustation. En 2009, après 3 ans de grands travaux, le Château de Pennautier est inauguré : 20 chambres 4 étoiles, un centre de séminaire et de réception de prestige. Début novembre, le site d’oenotourisme à l’entrée du village s’est enrichi d’un nouveau chai avec salle de dégustation, où les visiteurs pourront s’initier à tous les aspects du métier de vigneron et de la vie du vin.

En regardant son parcours d’entrepreneure mais aussi en se tournant vers l’avenir, Miren de Lorgeril constate : « La tarte à la crème des vins féminins m’indiffère. Pour autant je reste convaincue que le fait d’être une femme à la tête de ce projet dans la filière vin a eu son incidence sur la façon dont il a été mené et reçu. Je suis frappée par l’évolution de cette filière sur les cinq dernières années, on constate une réelle féminisation de tous les métiers. La mixité change le comportement d’une équipe et donc celui du monde du vin. Cela me rend optimiste », sourit-elle.