Cité du Champagne Collet-Cogevi
Cité du Champagne Collet-Cogevi

La Confédération des coopératives vinicoles de France a récompensé cinq démarches œnotouristiques, à l’occasion de son 44e congrès national organisé à Marseille, mardi 28 juin.

La vigne façonne les paysages. Les terroirs de Champagne et de Bourgogne, classés l’an dernier au Patrimoine mondial de l’Unesco, en attestent : derrière chacun de ces paysages se cache une certaine culture de la terre.

Relais de croissance et moyen de diversification de revenu pour les vignobles, l’œnotourisme est en plein boom. C’est cette démarche que la Confédération des caves coopératives de France a souhaité saluer lors de son congrès annuel organisé à Marseille, mardi 28 juin. Ainsi, l’initiative Oeno Rando mise en place voilà quatre ans par 10 caves coopératives (bientôt 25, nous assure-t-on) de l’Hérault, en partenariat avec le conseil départemental et la Fédération française de randonnée, a été récompensé pour son soin à mettre en relief art, marche et terroir sur la base de balades à travers vignes au départ de caveaux. « L’impact sur les ventes directes est indéniable », se félicite René Moreno, le président de la cave coopérative de Montagnac (350 coopérateurs), à l’origine du projet.

Autre initiative récompensée, celle de la Cité du Champagne Collet-Cogevi, portée par les 800 coopérateurs de la Cogevi. « Ce projet œnotouristique a un an seulement et il est encore trop tôt pour en mesurer les effets mais je suis persuadé qu’il saura attirer notamment une clientèle australienne et néo-zélandaise curieuse de visiter ces terres où leurs ancêtres se sont battus durant le premier conflit mondial », explique Olivier Charriaud, directeur général de la cave coopérative qui a investi 7 millions d’euros – dont 1, 5 million d’aides publiques- pour déployer un outil de promotion culturel, tourné vers les métiers et l’histoire de la coopération.

Les vignerons coopérateurs ardéchois (85% de la production départementale), à Ruoms, surfent, eux, sur le succès de fréquentation de la Grotte Chauvet dans le sud Ardèche. Ils sont récompensés dans la catégorie « Visite de chais » après la création de Neovinum.

Deux autres caves coopératives sont récompensées : Les Terroirs du Vertige à Talairan et Cucugnan (Aude) se distinguent dans la catégorie « Innovation » grâce à leurs cuvées interactives qui, grâce à un flash code situé sur la bouteille, permet de visionner un film contant l’histoire de ces vins d’altitude situés sur la route des châteaux cathares. Enfin, la cave de Saint-Chinian se distingue dans la catégorie « Animations et événements » grâce à L’Art en Cave, une initiative où des artistes sont invités à habiller de leurs peintures, les cuves en béton de la cave coop’. Parce que le vin se saurait limiter son influence aux seuls arts de la table et de la gastronomie.