Le nez des vins doux naturels enfin capturé dans un livre olfactif. Le Conseil interprofessionnel des vins du Roussillon lance son propre coffret sur mesure avec les éditions Jean Lenoir, à la découverte de l’âme des banyuls, maurys ou rivesaltes.

Les vins de Gigondas avaient donné le coup d’envoi, en 2016, en créant avec les éditions Jean Lenoir un nez sur mesure, le Nez de Gigondas. Le Conseil interprofessionnel des vins du Roussillon (CIVR) lance son propre coffret d’arômes à sentir accompagné de fiches pédagogiques, à la découverte des vins doux naturels du Roussillon, ces vins mutés dont on a arrêté la fermentation alcoolique par ajout d’alcool vinique afin de conserver un niveau élevé de sucre.

Banyuls, Maury, Rivesaltes Ambrés et Tuilés. Ces joyaux solaires du Roussillon représentent 80% de la production française de VDN, un patrimoine pourtant boudé des Français qui ignorent malheureusement cette production multiséculaire qui bénéficie d’un élevage unique (à l’exception des grenats et rimages mis en bouteille sur la jeunesse) : l’élevage en milieux oxydatif dans des contenants comme les foudres, les demi-muids, fûts de chêne ou en bombonnes de verre exposées au soleil. « Ces conditions extrêmes d’oxydation vont permettre aux VDN de développer des arômes tertiaires de fruits cuits et secs, de pruneau, de caramel (sucré brûlé), de torréfaction, de café, de cacao, de noix qui témoignent du caractère « rancio » de ce type de vins », explique Xavier Hardy, du CIVR.

Six arômes caractéristiques des VDN

Six arômes les plus caractéristiques ont été isolés en autant de flacons permettant l’apprentissage de cette production. Diffusé à 400 exemplaires d’abord localement dans les librairies de Perpignan, ce Nez des VDN accompagne les efforts stratégiques du Conseil interprofessionnel des vins du Roussillon pour faire connaître cette production en net recul, qui concentre aujourd’hui 20 % des volumes (150 000 hectolitres) réalisés sur ce département. « Notre volonté est de rappeler au monde du vin et aux consommateurs, l’importance des VDN dans le paysage du Roussillon, témoigne son président, Philippe Bourrier. On se rapproche de l’univers des alcools forts type armagnac, cognac, mais avec moins d’alcool et une richesse aromatique formidable. »

Ce coffret pédagogique vient compléter le lancement par le CIVR, en novembre 2017, d’un site vitrine dédié aux vieux VDN du Roussillon.